Centre d’excellence et chaire de recherche en santé mentale chez les militaires

0

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont créé un centre d’excellence national en matière de santé mentale chez les militaires et les vétérans et mis sur pied une chaire de recherche en santé mentale chez les militaires en partenariat avec les Services de santé Royal Ottawa (le Royal), l’un des meilleurs centres de santé universitaires du Canada et l’un des pionniers en matière de soins de santé mentale.

La création du centre d’excellence et de la chaire de recherche fait partie des améliorations apportées récemment par le Gouvernement du Canada pour soutenir les meilleures pratiques cliniques et accorder la priorité à la recherche, l’éducation et la prévention en matière de santé mentale.

«L’annonce d’aujourd’hui est un autre exemple de la volonté constante du gouvernement de répondre aux besoins des militaires des Forces armées canadiennes et de leur famille. En collaboration avec le Royal, le centre d’excellence et la chaire de recherche en santé mentale des militaires amélioreront le niveau actuel des soins et garantira des améliorations constantes dans le futur. C’est ce que nos militaires méritent.», a déclaré James Bezan, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale,

«Avec nos partenaires civils, nous nous efforçons de poursuivre la recherche en vue d’améliorer les mesures préventives et les soins cliniques en matière de santé mentale pour le bénéfice des militaires des Forces armées canadiennes et des membres de leur famille, mais aussi pour tous les Canadiens. », a déclaré pour sa part le brigadier-général Jean-Robert Bernier, médecin général.

«La santé mentale de nos militaires n’a jamais été aussi omniprésente, et leur besoin de soutien n’a jamais été aussi criant. Dans le cadre de cette nouvelle collaboration, nous croyons que nous serons en mesure d’aider plus de soldats à se rétablir de blessures psychologiques débilitantes et à reprendre leur vie comme avant. À titre de l’un des meilleurs centres de sciences et de santé universitaires en matière de santé mentale, nous sommes enthousiastes à l’idée d’améliorer les soins en poursuivant la recherche sur le trouble de stress post-traumatique et d’acquérir une meilleure compréhension des problèmes de santé mentale chez les militaires et les vétérans.», a quant à lui déclaré George Weber, président-directeur général du Royal.

Le Centre d’excellence

Le centre d’excellence en matière de santé mentale chez les militaires et les vétérans, qui sera chapeauté par le Groupe des Services de santé des Forces canadiennes en collaboration avec Anciens Combattants Canada, adoptera une approche tournée vers l’avenir en matière de recherche, d’éducation et de soins cliniques.

Voici ses principaux domaines d’intérêts :

  • Mener des recherches sur les aspects particuliers de la santé mentale chez les militaires et les vétérans;
  •  Collaborer avec des experts scientifiques du domaine universitaire, comme dans le cas de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans, ainsi qu’avec des organismes gouvernementaux, des laboratoires privés, des consortiums de recherche, de même qu’avec l’OTAN et d’autres alliés;
  • Veiller à ce que les connaissances acquises dans le cadre de recherches cliniques de pointe se concrétisent rapidement dans l’application des soins cliniques.

Le colonel Rakesh Jetly, psychiatre principal des FAC et conseiller en matière de santé mentale auprès du médecin général, a été nommé par le brigadier-général Jean-Robert Bernier, médecin général, au poste de premier président de la chaire en santé mentale des militaires pour une période de trois ans.

La chaire s’appellera « Chaire des FC Brigadier Jonathan C. Meakins, CBE, CSRAC, en santé mentale chez les militaires ». Le brigadier Meakins a été l’un des tout premiers chercheurs à s’intéresser au trouble de stress post-traumatique durant la Première Guerre mondiale et a été le président fondateur du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il a également été président de l’Association canadienne pour la santé mentale et de l’Association médicale canadienne. Enfin, il a été directeur adjoint du Directeur général des services de santé durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été intronisé au Temple de la renommée de la médecine canadienne en plus de recevoir plusieurs prix dans le domaine de la santé mentale.

La chaire participera à des activités d’éducation et de recherche au Royal et s’efforcera de faire progresser la recherche sur la santé mentale chez les militaires.

L’institut de recherche du Royal en matière de santé mentale est fièrement affilié à l’Université d’Ottawa dans le cadre de cette initiative.

Les commentaires sont fermés.