Le caporal Nathan Cirillo et l’adjudant Patrice Vincent choisis personnalités médiatiques 2014

21
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Patrice Vincent et Nathan Cirillo, personnalités médiatiques de 2014. (45eNord.ca)
Patrice Vincent et Nathan Cirillo, personnalités médiatiques de 2014. (45eNord.ca)

Les deux soldats canadiens tués de sang-froid dans leur propre pays par deux aspirants djihadistes en octobre dernier sont les personnalités ayant le plus marqué l’actualité au Canada en 2014 selon des directeurs de l’information et des rédacteurs en chef sondés par la Presse Canadienne.

«C’est avec tristesse, mais aussi avec fierté, que j’apprends que Patrice est dans les nominations pour les événements les plus marquants de 2014», a déclaré la sœur aînée de l’adjudant, Louise Vincent, dans une entrevue accordée à l’agence de presse, la première depuis les funérailles de son frère.

«On aurait aimé mieux que ça ne se passe pas comme ça, mais à partir du moment où Patrice a donné sa vie au nom de la démocratie, il a fait ça plus que pour le Canada; il a fait ça pour tous les pays démocratiques», a-t-elle ajouté.

Patrice Vincent, décrit comme un homme paisible et déterminé qui était toujours prêt à aider les autres, est mort le 20 octobre quand un jeune Canadien converti à l’Islam et «radicalisé», Martin «Ahmad» Couture-Rouleau, 25 ans, a foncé sur un groupe de militaires avec sa voiture dans un parking de Saint-Jean-sur-Richelieu, percutant mortellement l’adjudant-chef de 53 ans.

Deux jours plus tard, un autre aspirant-djihadiste, Michael Zehaf Bibeau, répondait lui aussi à l’appel au meurtre lancée par le groupe extrémiste l’État islamique contre tous les citoyens des pays coalisés qui le combattent en Syrie et en Irak en abattant le caporal Nathan Cirillo, 24 ans, le jeune réserviste qui montait la garde devant le Monument de Guerre à Ottawa, avant de pénétrer dans l’édifice du Parlement tout proche et d’y être abattu à son tour.

Le Canada, choqué, a fait des funérailles nationales à ses deux héros.

Dans des scènes qui n’avaient pas été vues depuis le rapatriement des soldats tués en Afghanistan, des milliers de Canadiens se sont postés sur «l’autoroute des héros» pour exprimer leur appui aux deux militaires.

«Pour une rare fois dans l’histoire de notre pays, des militaires de carrière ont été froidement tués alors qu’ils n’étaient pas en mission de combat», a déclaré Michel Lorrain, directeur général de Cogeco Nouvelles à Montréal, cité par la Presse canadienne.

«Ces deux hommes n’ont pas demandé à être dans les nouvelles, a commenté pour sa part Fred Hutton, directeur de l’information à la radio VOCM de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce sont des victimes aléatoires qui ont été poussées sous les projecteurs par des individus dérangés qui nous ont forcés à remettre en question notre propre sécurité.»

Murray Guy, éditeur du Times & Transcript de Moncton, au Nouveau-Brunswick, note pour sa part que la mort des deux militaires a symbolisé «la perte soudaine de l’innocence dans un monde où nous pensions être détachés de la menace obscure du terrorisme qui a touché tant de gens qui nous semblaient si loin».

Au total, Nathan Cirillo et Patrice Vincent ont obtenu 23 des 85 votes exprimés pour désigner les personnalités ayant le plus marqué l’actualité au Canada cette année.

En deuxième place des personnalités ayant le plus marqué l’actualité au Canada en 2014, avec 13 votes, arrive le sergent d’armes du parlement Kevin Vickers, qui a neutralisé Michael Zehaf Bibeau.

Steve Murphy, directeur de l’information à CJCH-TV à Halifax, a qualifié Kevin Vickers de «véritable héros».

Mais, ce qui est encore plus frappant est que les événements qui ont révélé les trois premières personnalités ayant le plus marqué l’actualité au Canada en 2014 selon les responsables des médias du pays sont liés à la menace terroriste maintenant au centre des préoccupations des Canadiens et de leurs dirigeants.

Et le plus malheureux serait que, dorénavant, les menaces de ces groupes extrémistes dictent notre agenda.