Lockheed Martin Canada annonce l’octroi d’une subvention à une entreprise d’ingénierie et de technologies du Québec

Le NCSM Toronto quitte Halifax pour des régions plus chaudes, mais aussi plus hostiles (Photo: compte Twitter @RCN_MRC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Lockheed Martin Canada Systèmes de mission et d’entraînement (LM Canada MST) a annoncé aujourd’hui l’octroi d’une nouvelle subvention en recherche et développement à l’entreprise InField Scientifique Inc., établie au Québec. La subvention soutiendra InField dans le développement continu de technologies de pointe utilisées pour caractériser et protéger les navires de la Marine royale canadienne.

« InField Scientifique Inc. est un chef de file reconnu dans ce domaine technique très spécialisé, a déclaré Kevin Arthurs, directeur des programmes navals pour LM Canada MST. Nous sommes très fiers de soutenir le travail de cette entreprise, qui aura pour effet d’assurer une protection et une sécurité accrues aux navires du Canada et à leur équipage. »

InField travaille avec LM Canada MST depuis dix-huit ans et est un important partenaire dans le projet canadien de Modernisation des navires de la classe Halifax. Cette relation s’est développée et inclut maintenant des travaux dans le projet de Navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique. De plus, InField a contribué à la solution technique élaborée par LM Canada MST dans sa récente vente à l’exportation destinée à la mise à niveau des systèmes de frégates ANZAC (FSU) de la Marine royale de Nouvelle-Zélande.

« Nous sommes fiers du travail que notre entreprise accomplit avec les Forces navales, a dit la fondatrice et présidente d’InField, Dr Amy Pinchuk, ing., et nous sommes heureux d’avoir reçu cette subvention de LM Canada MST qui – avec les conseils du Dr Robert Paknys de l’Université Concordia – nous aidera à accroître nos capacités techniques et à embaucher d’autres employés hautement qualifiés. Nous sommes également très reconnaissants envers LM Canada MST d’avoir pris l’initiative de promouvoir InField auprès de la Marine royale de la Nouvelle-Zélande en lien avec le projet ANZAC FSU, ce qui a mené à notre premier contrat d’exportation. »

Rosemary Chapdelaine, qui dirige les opérations de LM Canada MST, a déclaré : « Nous nous consacrons au développement, à la modernisation et au soutien de systèmes de combat pour la Marine royale canadienne depuis plus de 30 ans. Pendant cette période, nous avons eu la chance de collaborer avec de nombreuses entreprises canadiennes innovatrices comme InField. Afin de poursuivre l’exécution de nos projets navals, nous tenons à étendre nos partenariats existants et à en établir de nouveaux avec des entreprises canadiennes à la fine pointe de la technologie. »