Une vingtaine de militaires de Bagotville rentrent à la maison

0

Une vingtaine de militaires de la 3e Escadre de Bagotville sont rentrés à la maison ce matin après plus de huit mois de déploiement en Europe de l’Est dans la cadre de l’opération REASSURANCE.

La mission des quelque 135 militaires canadiens a commencé au printemps 2014, alors qu’ils se sont joints à la Force opérationnelle aérienne (FOA) en Roumanie pour effectuer de l’entraînement d’interopérabilité avec les alliés de l’OTAN à Câmpia Turzii, en Roumanie. De mai à août 2014, les Canadiens ont effectué avec leurs alliés de l’entraînement en matière de défense aérienne, de maîtrise de l’air, d’essai et d’évaluation aérospatiaux ainsi que de soutien technique.

Par la suite, de septembre à décembre 2014, le contingent canadien a été affecté à la FOA basée à Siauliai en Lituanie, pour prendre part à la mission de police aérienne de l’OTAN dans les pays baltes.

Un des rôles de l’OTAN, en temps de paix, est de maintenir l’intégrité de son espace aérien en Europe et de protéger les pays membres contre des attaques aériennes. Le maintien de l’intégrité de l’espace aérien de l’OTAN est une tâche collective. Dans le cas des pays membres qui ne possèdent pas la gamme complète d’éléments de défense aérienne au sein des forces militaires (Albanie, Luxembourg, Islande, Slovénie, Lettonie, Lituanie et Estonie), des accords existent afin d’assurer un standard unique en matière de sécurité dans la zone de responsabilité de l’OTAN.

Au cours de la mission de police aérienne dans les pays baltes, la FOA a collaboré avec les alliés de l’OTAN et est intervenue lors de plusieurs intrusions dans l’espace aérien des pays baltes. Cette mission est purement défensive et ne constituait pas une réponse à une menace précise, mais était plutôt une composante courante et fondamentale grâce à laquelle l’OTAN assure la sécurité de ses membres.

La participation canadienne à cette mission de police aérienne se termine le 31 décembre 2014. La cinquantaine de militaires de Bagotville toujours en Lituanie rentrera au pays au début de 2015.

Les commentaires sont fermés.