Belgique: plusieurs victimes lors d’une opération antiterroriste

Une opération menée jeudi 15 janvier par la police belge contre un groupe de présumés terroristes a fait plusieurs victimes (Emmanuel Dunand/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes


Assaut rue de la colline, Verviers, Belgique, 15 janvier 2015 (Vidéo/Fredéric Hausmann)

Une opération antiterroriste menée ce jeudi 15 janvier par la police belge a fait plusieurs victimes à Verviers, dans l’est de la Belgique, ont annoncé les médias belges.

La police belge a mené aujourd’hui en soirée (heure de Belgique) une vaste opération contre un groupe composé de personnes revenant de Syrie qui s’apprêtait à mener un « attentat d’envergure ».

Deux djihadistes ont été tués et un troisième arrêté lors de l’opération, a annoncé le parquet fédéral belge.

Un groupe djihadiste d’une dizaine de personnes à Verviers, près de Liège, s’apprêtait à mener une attaque. Trois jeunes partis combattre en Syrie, et revenus il y a une semaine, avaient été mis sur écoutes par la police, qui s’est décidée à agir très rapidement, les écoutes indiquant qu’ils étaient prêts à commettre des actes terroristes.

« Le groupe était sur le point de commettre de manière imminente un attentat d’envergure en Belgique », a déclaré un substitut du procureur, Eric Van der Sijpt.

La menace portait sur les services de police. Le niveau d’alerte a été relevé au niveau 3, sur une échelle qui en compte 4, pour les commissariats de police et les palais de justice du pays.

L’opération à Verviers a été menée dans une ancienne boulangerie par la police antiterroriste.

Plusieurs tirs et détonations ont été entendus dans le centre-ville vers 18 heures, dans le quartier de la gare, selon des témoins. Le quartier a été bouclé et des ambulances étaient sur place. Les riverains n’ont pas été évacués mais ont été invités à se calfeutrer dans leur habitation.

Les suspects ont alors ouvert le feu avec des armes automatiques sur la police fédérale et ont été neutralisés.

Les suspects ont ouvert le feu au moyen d’armes de guerre et d’armes de poing, dont certaines de type Kalachnikov, a indiqué un des substituts du procureur du parquet fédéral, Thierry Werts. Même blessés et au sol, ils ont continué à tirer, a-t-il précisé.

Aucun témoin ou policier n’a été blessé.

De plus, non seulement la police a effectué une dizaine de perquisitions à Verviers, mais aussi ailleurs en Belgique, notamment à Bruxelles et dans sa banlieue, contre des résidences d’individus rentrés de Syrie.

*Avec AFP