Le NCSM Toronto de retour au pays après un déploiement de six mois

Le NCSM Toronto pendant l'exercice Noble Justification dans l'Atlantique et la Méditerranée du 13 au 26 ocotbre 2014 (NCSM Toronto)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le NCSM Toronto pendant l'exercice Noble Justification dans l'Atlantique et la Méditerranée du 13 au 26 ocotbre 2014 (NCSM Toronto)
Le NCSM Toronto pendant l’exercice Noble Justification dans l’Atlantique et la Méditerranée du 13 au 26 ocotbre 2014 (Archives/NCSM Toronto)

Le NCSM Toronto est rentré au pays dimanche 18 janvier 2015, à Halifax, après un déploiement de plus de six mois en Méditerranée qui l’a mené aussi dans la mer Noire pour un déploiement historique.

«Je désire féliciter l’équipage du NCSM Toronto pour leurs achèvements pendant ce dernier déploiement. Ces hommes et femmes ont joué un rôle important en démontrant l’engagement assidu du Canada au maintien de la paix et la sécurité partout dans le monde. Tous les Canadiens peuvent être fiers du bon travail et du professionnalisme que le NCSM Toronto et son équipage ont démontré au côté de nos partenaires et alliés pour renforcer les mesures d’assurance de l’OTAN au cours des sept mois derniers», a déclaré le ministre de la justice et procureur général du Canada, Peter MacKay, venu accueillir le navire et son équipage.

Le NCSM Toronto avait quitté le port d’Halifax en juillet 2014 afin de se joindre au 2e Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN en Méditerranée

Le navire et son équipage reviennent au pays après six mois de déploiement dans le cadre de l’Opération REASSURANCE, menée en appui aux efforts de sécurité et de coopération internationale dans la région de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est.

«Le succès du NCSM Toronto lors de l’Opération REASSURANCE témoigne de la capacité et de la volonté de la Marine royale canadienne de réagir rapidement à des crises internationales et à travailler côte à côte avec nos alliés de l’OTAN. Ensemble avec nos partenaires, la MRC contribue à apporter sécurité, stabilité et soutien dans des situations complexes partout dans le monde», a déclaré pour sa part le vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne.

La frégate canadienne a mené des opérations interalliées avec ses partenaires de l’OTAN durant tout le déploiement. Depuis son départ en juillet, le navire a parcouru 30.809 milles marins dans l’océan Atlantique, la Méditerranée et la mer Noire. Le détachement d’hélicoptère du navire a procédé à 181 sorties totalisant plus de 445 heures de vol.

Le NCSM Toronto et son détachement d’hélicoptère de la Force aérienne ont été plus précisément chargés de mener des patrouilles en Méditerranée et en mer Noire et d’y surveiller la navigation afin d’aider à détecter, à dissuader et à prévenir les activités terroristes dans le cadre du 2e Groupe de la Force navale permanente de l’OTAN (SNMG2).

Le navire canadien a pris part à divers exercices interalliés de l’OTAN dans le cadre de son déploiement pour l’Opération REASSURANCE, y compris les exercices Sea Breeze, Noble Justification et Mavi Balina.

Pendant qu’il opérait dans la mer Noire, le NCSM Toronto avait mené l’unité de tâche 02 (TU.02) du SNMG2, qui comprenait la frégate espagnole Almirante Juan de Borbón. La TU.02 avait alors travaillé avec la frégate roumaine Regele Ferdinand, le destroyer américain USS Ross et des navires de la Bulgarie, de la Géorgie, de la Turquie et de l’Ukraine.

Sa participation à l’exercice Sea Breeze en mer Noire a été un déploiement historique, le NCSM Toronto devenant le premier navire de la Marine royale canadienne à mener des patrouilles dans cette région depuis 1992.

Première frégate modernisée déployée, le NCSM Fredericton est arrivé quant à lui début janvier à Lisbonne au Portugal et succède maintenant au NCSM Toronto.

«Je suis extrêmement fier des membres de l’équipage du NCSM Toronto ainsi que de leur détermination et de leur dévouement durant ce déploiement dans le cadre de l’Opération REASSURANCE. Le succès de ce déploiement est le reflet direct de la qualité de leur instruction et de leur entraînement et du professionnalisme dont ils ont fait preuve durant toute la mission», a conclu pour sa part le capitaine de frégate Jason Armstrong, commandant du NCSM Toronto.