Revue militaire hebdo (semaine du 19 au 25 janvier 2015)

Un hélicoptère CH-146 Griffon en vol non loin de la base de Valcartier, le 23 janvier 2015. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Comme chaque semaine depuis plus de deux ans maintenant, 45eNord.ca a retenu pour vous l’essentiel de l’actualité de la semaine écoulée. Voici donc notre revue militaire hebdo, du 19 au 25 janvier 2015.

Opération IMPACT: accrochage au sol

Les forces d'opérations spéciales du Canada en action. (Archives/COMFOSCAN/YouTube)

Après que le commandant des Forces d’opérations spéciales du Canada a révélé que des soldats canadiens avaient échangé des tirs en Irak avec des combattants de l’État islamique, l’Opposition s’est déchaîné, accusant le premier ministre Harper d’avoir induit les Canadiens en erreur sur la participation du Canada au combat contre le groupe djihadiste, mais le chef d’état major de la Défense a remis les pendules èa l,heure et s’est déclaré, tout comme le premier ministre et son ministre de la Défense, fier des troupes canadiennes et de leur action.

Les forces spéciales canadiennes en Irak jouent un rôle de premier plan (PHOTOS/VIDÉO) >>

Irak: échange de tirs avec les djihadistes, Mulcair accuse Harper d’avoir trompé les Canadiens >>

Irak: déployer nos soldats si près de l’ennemi ne correspond pas au type de mission annoncé >>

Irak: l’évolution de la définition de «mission de combat» selon Tom Lawson >>

Fourniture de matériel militaire à l’Irak

Les approvisionnements de première nécessité sont chargés à bord d’un aéronef CC-177 Globemaster III à Trenton le 15 octobre 2014. Subséquemment, l’équipe d’activation du théâtre est parti de la 8e Escadre pour soutenir l’opération Impact, qui se déroule au Moyen-Orient. PHOTO : Caporal Rod Doucet

Résolument engagé dans la guerre à l’État islamique, avant son départ pour Londres, où il a participé à des discussions de haut niveau sur ce groupe extrémiste, le ministre canadien de la Défense, Rob Nicholson, a annonce que le Canada s’engage à fournir du matériel militaire non-létal aux Forces de sécurité irakiennes.

Le Canada fournira du matériel militaire aux Forces de sécurité irakiennes >>

Réunion de Londres sur l’Irak: la coalition plus déterminée que jamais assure Rob Nicholson >>

La semaine Irving

Le KV Svalbard, un navire de patrouille extracôtier de l'Arctique  de classe DeWolf comme ceux que construira Irving pour le canada (Wikipédia)

Les navires de guerre et, maintenant, les navires de patrouille extracôtiers de l’Arctique. Et, comme si constructeur, c’était pas assez. Irving devient en aussi le maître d’oeuvre pour les navires de guerre de surface. C’est décidément une semaine faste pour Irving qui a le vent en poupe.

Irving remporte le contrat de 2,3 Milliards $ de construction des navires de patrouille extracôtiers >>

La semaine Irving: l’entreprise devient aussi maître d’œuvre du projet de 26 Milliards $ des navires de guerre >>

Et pendant ce temps…

L’enseigne de vaisseau de 1re classe Chris Sulyma pause pour une photo avec en arrière-plan le navire de patrouille auxiliaire PSG-78 Piloto Sibbald lors de son échange avec la Marine chilienne dans le cadre du programme Regulus de la Marine royale canadienne. (Photo gracieuseté de Chris Sulyma)

Pendant que le Canada modernise sa flotte, certains marins canadiens sont appelés à servir sur des bâtiments étrangers grâce au programme Regulus qui permet de maintenir les compétences des marins alors que la Marine royale canadienne (MRC) prévoit une expérience limitée en mer pour certains de ses marins à cause du programme de modernisation de la classe Halifax (MCH).

Pendant que le Canada modernise sa flotte, certains marins servent sur des bâtiments étrangers >>

RAFALE BLANCHE 2015

Un soldat français du 4e Régiment de chasseurs, intégré au 12e Régiment blindé du Canada, mène un assaut, le 22 janvier 2015. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le 12e Régiment blindé du Canada, l’une des 11 unités du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), prend part avec ses unités consœurs à l’exercice hivernal RAFALE BLANCHE 2015, dans et autour de la base de Valcartier. 45eNord.ca était avec eux.

RAFALE BLANCHE 2015: le 12 RBC avec les cousins français (PHOTOS/VIDÉO) >>

Terrorisme et antiterrorisme au Canada

Jeffrey Zakir Mohammed Labelle (45eNord.ca)

À Montréal, le jeune Canadien radicalisé de 21 ans, Jeffrey Zakir Mohammed Labelle, arrêté fin décembre après avoir proféré des menaces à l’endroit d’au moins quatre postes de police de Montréal, subira six autres semaines d’évaluation psychiatrique.

À Toronto, au procès de Chiheb Esseghaïer autre Montréalais, accusé avec un complice d’avoir comploté pour faire dérailler un train de Via Rail, c’est le juge qui de devenir fou avec cet accusé qui se représente lui-même, ne reconnaît que la « loi de Dieu » et refuse de plaider coupable ou non.

Pendant ce temps, le gouvernement Harper a décidé de rendre la vie moins facile aux terroristes et veut donner à la police plus de flexibilité pour restreindre les mouvements des supposés terroristes en abaissant le seuil pour obtenir un engagement de ne pas troubler l’ordre public.

Montréal: six autres semaines d’évaluation psychiatrique pour le jeune radicalisé Jeffrey Labelle >>

À son procès, le présumé terroriste Montréalais Esseghaïer refuse de plaider coupable ou non >>

Le gouvernement Harper veut restreindre davantage les mouvements des présumés terroristes >>

Grande offensive séparatiste dans l’Est ukrainien

Tirs d'artilleries des séparatistes pro-russes le 4 septembre 2014 dans la banlieue de Marioupol (Philippe Desmazes/AFP)

Le conflit dans l’Est ukrainien a pris un nouveau tournant avec le revers cuisant essuyé par l’armée ukrainienne à l’aéroport de Donetsk, suivi de la première attaque contre le port stratégique de Marioupol, dernière grande ville de l’Est séparatiste prorusse de l’Ukraine contrôlée par Kiev.

Regain de violence dans l’Est ukrainien: Baird s’en prend encore à la Russie >>

Ukraine: au moins 30 morts dans des bombardements du port stratégique de Marioupol >>

Ukraine: l’UE et l’OTAN multiplient les mises en garde envers Moscou >>

Le Yémen plongé à son tour dans le chaos

Un milicien chiite menace des manifestants le 24 janvier 2015à Sanaa (Mohammed Huwais/AFP)

Le Yémen, pièce maîtresse dans le dispositif américain de lutte contre Al-Qaïda, était vendredi sans gouvernement et sans président après la démission des deux chefs de l’exécutif sous la pression de la puissante milice chiite des Houthis qui contrôle la capitale Sanaa.

Yémen: vide à la tête de l’État dans un pays en chaos >>

La vidéo de la semaine

Pendant RAFALE BLANCHE 2015, les blindés du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada reçoivent quelques militaires français. Nicolas Laffont et Nathalie Corneau de 45eNord.ca y étaient.