Fusillade à Copenhague lors d’un débat où participait l’auteur des caricatures de Mahomet Lars Vilk

Des tirs d’arme à feu ont frappé samedi après-midi la façade d’un café de Copenhague, au Danemark. (Twitter)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Des tirs d’arme à feu ont frappé samedi après-midi la façade d’un café de Copenhague, au Danemark. (Twitter)
Des tirs d’arme à feu ont frappé samedi après-midi la façade d’un café de Copenhague, au Danemark. (Twitter)

Des dizaines de tirs ont été entendus ce samedi à l’extérieur d’un bâtiment de Copenhague qui accueillait un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression.

– – –

Mise à jour à 23h55:
Les forces de l’ordre ont ouvert le feu, dimanche matin, près de la gare de Noerrebro, située à proximité du lieu d’une des deux fusillades mortelles survenues dans la journée de samedi. Une personne a été atteinte.

22h15:

La police danoise confirme la mort d’une personne lors de la deuxième fusillade à la synagogue. Le bilan des deux fusillades est donc de deux morts et plusieurs blessés.

19h30:

Au moins trois personnes ont été blessées par balle, dont deux policiers, à l’extérieur de la synagogue de Copenhague, située à environ trois kilomètres du lieu de la précédente fusillade, rapporte la police locale.

Il n’est plus sûr d’être dehors dans les rues du centre de Copenhague, dit également la police. Le trafic est arrêté et les gens isolés dans la ville.

15h30:
La police danoise a diffusé la photo du suspect dans la fusillade. Elle ne parle donc plus que d’un seul attaquant et non deux comme il était évoqué précédemment.

– – – Le débat avait pour intitulé «art, blasphème et liberté d’expression». L’ambassadeur de France participait à cette rencontre, qui était un débat sur la liberté d’expression en hommage à Charlie Hebdo. L’ambassadeur François Zimeray a indiqué sur Twitter qu’il était «indemne» (« Still alive in the room »).

Selon le site internet du Monde, qui cite le ministère des Affaires étrangères, l’ambassadeur était l’orateur principal et venait de commencer son discours devant des journalistes et des membres d’associations quand des hommes ont «tiré dans le tas».

«Ils nous tiré dessus de l’extérieur. C’était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu’ils n’ont pas réussi à entrer», a déclaré à l’AFP l’ambassadeur Zimeray, joint alors qu’il se trouvait encore sur les lieux. «Intuitivement je dirais qu’il y a eu au moins 50 coups de feu, et les policiers ici nous disent 200. Des balles sont passées à travers les portes et tout le monde s’est jeté à terre», a-t-il raconté.

Selon les médias locaux, l’auteur des caricatures de Mahomet Lars Vilk participait au débat. Lars Vilks avait suscité la controverse en 2007 par des dessins représentant le prophète Mahomet sous les traits d’un chien. Des menaces avaient été proférées par des groupes islamistes. Depuis, l’artiste fait l’objet d’une surveillance rapprochée pour sa sécurité.

Selon l’agence de presse danoise Ritzau, l’artiste Lars Vilks, principal invité de la conférence, est indemne.

Inna Shevshenko, membre des Femen, était également présente, mais est aussi indemne, alors qu’elle a live tweeté la situation.

La police danoise a confirmé un mort civil, ainsi que trois policiers blessés. Les deux suspects seraient en fuite. Les premières images montrent les vitres d’un batiment criblées de balles.