La DARPA et la chasse aux islamistes sur le web

0
130
Un outil expérimental mis au point par le Pentagone pour faire la chasse au la chasse aux militants islamistes sur le web a été présenté cette semaine à la première conférence annuelle sur l'avenir de la guerre à Washington (DARPA)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Un outil expérimental mis au point par le  Pentagone pour faire la chasse au la chasse aux militants islamistes sur le web a été présenté cette semaine à la première conférence annuelle sur l'avenir de la guerre à Washington (DARPA)
Un outil expérimental mis au point par le Pentagone pour faire la chasse au la chasse aux militants islamistes sur le web a été présenté cette semaine à la première conférence annuelle sur l’avenir de la guerre à Washington (DARPA)

Un outil expérimental mis au point par le Pentagone pour faire la chasse aux militants islamistes sur le web a été présenté cette semaine à la première conférence annuelle sur l’avenir de la guerre.

La conférence, réunissant des experts de plusieurs disciplines pour discuter des profondes implications de la nature changeante de la guerre et des conflits sur la société, la politique, l’économie et la culture, s’est déroulée cette semaine à Washington les 24 et 25 février.

Le thème de la conférence était « Comment la pratique de la guerre est-elle en train de changer? ».

À cette conférence de deux jours, à laquelle participait notamment le chef d’état-major de l’Armée américaine, le général Ray Odierno, les participants ont discuté, entre autres, des technologies et stratégies émergentes, se sont demandé si nous vivions dans un état de guerre perpétuelle et si nous pouvions-nous mieux comprendre comment la guerre évolue en réfléchissant sur les leçons de l’histoire.

L’ outil expérimental pour faire la chasse aux islamistes présenté à la conférence est connu sous le nom de Memex.

Le programme tire son nom et son inspiration d’un dispositif hypothétique décrit dans un article de magazine 1945 Atlantic Monthly, intitulé « As We May Think » et écrit par Vannevar Bush, directeur à l’époque de l’Office américain de la recherche scientifique et du développement pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été développé par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), ou « Agence pour les projets de recherche avancée de défense », l’agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire.

Arati Prabhakar, un physicien et responsable de la DARPA a déclaré à la conférence que le programme a déjà été utilisé pour aider la police à Dallas à retracer un réseaux de trafic sexuel de la Corée du Nord en cherchant sur le web des sites non recensés par les moteurs de recherche comme Bing ou Google.

L’utilisation de forums, chats, publicités, offres d’emploi, ou des services cachés, etc., continuent de permettre à un secteur en pleine croissance de l’esclavage moderne. Un indexation spécifique au domaine ainsi que des interfaces configurables pour la recherche et l’analyse, pourraient permettre d’identifier ces menaces.

À l’heure où Internet sert, non seulement à la propagande des groupes djihadistes, mais à la radicalisation et au recrutement de jeunes gens vulnérables pour le djihad, « cet outil pourrait donner un moyen de voir comment le groupe armé État islamique se répand comme un cancer et comment il utilise Internet », dit Arati Prabhakar.

Le physicien a confirmé que le logiciel de Memex, dirigé par Christopher White, un ingénieur avec un doctorat en génie électrique de l’Université Johns Hopkins, permet de suivre les activités en ligne des militants affiliés à l’État islamique . »Ce travail ne fait que commencer, mais, comme nous sommes dans une situation de guerre, nous ne pouvons pas révéler beaucoup de détails. »

La DARPA explique toutefois sur son site que le développement de la prochaine génération de technologies de recherche permettra « la création d’un nouveau paradigme de recherche spécifique à un domaine pour découvrir un contenu pertinent et l’organiser de façons qui sont plus immédiatement utiles à des tâches spécifiques ».

Le programme permettra l’extension des capacités de recherche actuels sur le Web de contenu non traditionnels et offrira des interfaces améliorées pour les militaires, le gouvernement et les entreprises commerciales pour les aider à trouver et à organiser l’information disponible sur Internet.