Le Canada pourrait participer à l’entraînement de forces ukrainiennes

2
159
L'exercice militaire international RAPID TRIDENT 14, avec la participation de soldats d'une douzaine de pays, dont les États-Unis et le Canada, se déroulera du 13 au 26 septembre dans l'ouest de l'Ukraine, dont la partie orientale est en proie à un conflit armé (photo tirée de la page Facebook de RAPID TRIDENT 14)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
À peine installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, doit gérer le dossier irakien. (CBC)
À peine installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, doit gérer le dossier irakien et ukrainien. (CBC)

Le nouveau ministre de la Défense nationale a affirmé mercredi que le Canada pourrait décider de se joindre aux États-Unis dans la formation de forces ukrainiennes.

Jason Kenney a fait écho aux commentaires du premier ministre Stephen Harper, disant en entrevue au réseau anglais de Radio-Canada que «toutes les options étaient sur la table» en ce qui a trait aux actions contre l’intervention russe dans l’est de l’Ukraine.

«S’il y a consensus que nous pourrions jouer un rôle en matière de formation, alors nous serions ouverts à le faire», a dit le ministre Kenney, tout en ajoutant qu’«aucune décision n’avait encore été prise».

Le commandant de l’armée américaine en Europe, le lieutenant-général Ben Hodges, a affirmé mercredi, lors d’une visite sur la base de l’OTAN de Szczecin, dans le nord-ouest de la Pologne, qu’un bataillon de soldats américains entraînerait trois bataillons d’Ukrainiens à Lviv, une ville de l’ouest.

La formation ne commencera pas avant mars, mais M. Hodges a indiqué qu’ils allaient «les entraîner à des tâches de sécurité, à des missions médicales, (leur montrer) comment opérer dans un environnement où les Russes brouillent (les communications) et comment se protéger de l’artillerie russe et rebelle».

«Il est absolument évident, sur la base des quantités de munitions et du type d’équipement, qu’il y a une intervention directe de l’armée russe dans le secteur de Debaltseve», a souligné le général, évoquant la localité stratégique située entre Donetsk et Lougansk où de violents combats ont lieu. «S’ils prennent Debaltseve, je crains qu’ils ne se tournent vers Marioupol», a-t-il ajouté.

2 COMMENTS

  1. Y a des fois que j’ai vraiment honte de vivre au Canada, où tout le monde se fout de voir son pays condamné à disparaître aux mains des mondialistes américains

    Même les écologistes de gauche n’arrêtent pas de parler du pétrole et de l’environnement, mais se foutent carrément de l’avènement de l’Union nord-américaine

    J’aurais vraiment mieux aimé vivre en Europe, où il y a des vrais nationalistes, où les gens n’ont pas peur de défendre leur identité et d’attaquer la mondialisation

Comments are closed.