«L’éclipse de la raison»: l’Institut de la CAD donne ses recommandations des perspectives stratégiques canadiennes

0
L'Institut de la CAD rend publique sa publication phare qui vise à renouveler le cadre général et les politiques de sécurité du Canada. (Institut de la CAD)
L’Institut de la CAD rend publique sa publication phare qui vise à renouveler le cadre général et les politiques de sécurité du Canada. (Institut de la CAD)

L’Institut de la CAD a rendu public aujourd’hui le document Cahier Vimy 22 – l’édition 2015 de Perspectives stratégiques pour le Canada. Parmi ses recommandations principales, le rapport invite le gouvernement du Canada à articuler une vision d’ensemble de la sécurité nationale ainsi qu’un cadre intégré regroupant la politique étrangère, la politique commerciale, la politique de développement, et la politique de défense.

Dans le contexte de cet examen, Perspectives stratégiques établit ce qui suit:

– Un retour aux rivalités géostratégiques latentes d’antan, notamment à la suite de l’agression russe en Ukraine et de l’attitude belliqueuse de la Chine dans les mers de Chine.

– L’émergence d’une nouvelle menace barbare, faisant appel à la fois à des techniques de haute technologie et des mesures de brutalité primaire, qui a suscité l’intervention d’une coalition sous l’égide des États-Unis au Moyen-Orient tout en ravivant un questionnement sur le contre-terrorisme à l’échelle mondiale.

– L’incapacité de la communauté internationale à traiter ces défis découle d’une multitude de tendances inquiétantes, allant d’une absence de leadership mondial à des crises institutionnelles affligeant les Nations unies et l’OTAN, en passant par une concurrence tant au niveau des impératifs géostratégiques, que des valeurs fondamentales des différents acteurs.

– La réponse du gouvernement canadien à ces crises internationales jusqu’à maintenant a eu un caractère ad hoc et semble souvent s’inspirer d’intérêts politiques internes.

Après les élections de 2015, le nouveau gouvernement devrait entreprendre un examen global de la politique étrangère, du commerce, du développement et de la défense de façon à présenter une vision unifiée de la place du Canada dans le monde.

– Une politique de défense cohérente est un élément clé dans ce processus, qui doit mener à la fin du sous-investissement et des problèmes liés au processus d’acquisition qui ont affecté les forces armées canadiennes.

– Il est particulièrement important d’apporter toute l’attention voulue au secteur des dépenses en capital du budget de la défense. Si on ne change pas de cap, le Canada souffrira d’un effet de « lame d’étrave » dû au retard pris au niveau des dépenses d’immobilisation alors que aussi bien les flottes de la force aérienne que de la marine canadienne devront être remplacées massivement en 2025.

«Le document Perspectives stratégiques offre une évaluation des rôles et capacités du Canada à une époque de grands changements», souligne le général Ray Hénault (ret), président de l’Institut de la CAD, dans l’avant-propos de l’étude. «Tout cela conduit à la nécessité impérieuse d’un renouvellement cadre de la sécurité et de la défense du Canada… et d’un engagement résolu du gouvernement à fournir les ressources nécessaires pour équiper et former tous les instruments de la sécurité nationale.»

L’auteur de l’étude est Ferry de Kerckhove, vice-président de l’Institut de la CAD.

L’étude et ses conclusions seront présentées à l’ouverture de la conférence d’Ottawa sur la sécurité et la défense les 19 et 20 février à l’hôtel Château Laurier Fairmont. Pour s’enregistrer compléter le formulaire suivant: https://www.eply.com/2015OttawaConferenceonSecurityandDefence1126013

Les commentaires sont fermés.