Les États-Unis envisagent à nouveau d’envoyer des armes à Kiev

0
125
De nouveaux chars ont été livrés á l'armée ukrainienne le 5 janvier 2015 à Ghytomyr, à 40 km de Kiev, par le président Petro Porochenko (Sergei Supinsky/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
De nouveaux chars ont été livrés á l'armée ukrainienne le 5 janvier 2015 à Ghytomyr, à 40 km de Kiev, par le président Petro Porochenko (Sergei Supinsky/AFP)
De nouveaux chars ont été livrés á l’armée ukrainienne le 5 janvier 2015 à Ghytomyr, à 40 km de Kiev, par le président Petro Porochenko (Sergei Supinsky/AFP)

Le commandement militaire de l’OTAN et des responsables de l’administration américaine étudient la possibilité de fournir aux forces ukrainiennes des armes et des équipements défensifs, rapporte dimanche le New York Times. Parmi elles figurent notamment des missiles antichars et des drones.

Le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision sur l’envoi d' »aide létale », mais son administration évoque le sujet en raison d’une recrudescence des combats entre Kiev et les séparatistes soutenus par la Russie, ajoute le quotidien.

Le commandant en chef de l’OTAN, le général américain Philip Breedlove, est désormais favorable à l’envoi d’armes défensives aux forces ukrainiennes, et le secrétaire d’Etat est ouvert à la discussion, selon le « Times ».

Les États-Unis ont accusé la Russie de mener une guerre par procuration en Ukraine, mais ont exclu jusqu’à présent de fournir des armes aux autorités de Kiev. La Maison-Blanche limite le soutien américain à de l’aide « non létale », qui inclut des gilets pare-balles, de l’équipement médical et des radars pour détecter des tirs de mortier.

Un rapport indépendant

« Bien que nous restions concentrés sur la recherche d’une solution via les moyens diplomatiques, nous évaluons sans cesse d’autres options afin de créer un espace pour une solution négociée de la crise », a déclaré au quotidien la porte-parole du conseil de sécurité nationale, Bernadette Meehan.

D’après le Times, le général Martin Dempsey, plus haut gradé américain, chef d’état-major interarmées, est également ouvert à de nouvelles discussions, de même que la conseillère de Barack Obama sur les questions de sécurité, Susan Rice.

Le quotidien affirme encore qu’un rapport indépendant, qui doit être rendu public lundi, incitera les Etats-Unis à envoyer à l’Ukraine pour trois milliards de dollars d’armes défensives et d’équipements.