Neuvième report dans le dossier du réserviste Guillaume Gélinas

1
136
Guillaume Gélinas avec sa belle-mère, Julie Lemieux, et son père Luc Gélinas, en des temps plus heureux (photo tirée de la page Facebook de Luc Gélinas)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Guillaume Gélinas avec sa belle-mère, Julie Lemieux, et son P`re Luc Gélinas, en des temps plus heureux (photo tirée de la page Facebook de Luc Gélinas)
Guillaume Gélinas avec sa belle-mère, Julie Lemieux, et son Père Luc Gélinas, en des temps plus heureux (photo tirée de la page Facebook de Luc Gélinas)

Alors que le jeune réserviste Guillaume Gélinas, 23 ans, comparaissait devant le tribunal ce 27 février devant le juge Claude Lachapelle, son avocat, Me Jonathan Meunier, a demandé de reporter le dossier au 1er avril, toujours pour la forme.

C’est donc le neuvième report dans le dossier de ce caporal-chef de la Réserve de l’Armée canadienne accusé d’avoir tué son père et la conjointe de ce dernier en février 2014 alors que, le mois dernier déjà, certains membres de la famille d’une des victimes ne cachait pas commencer à trouver le temps long.

La défense n’a par ailleurs pas encore décidé si elle allait demander une enquête préliminaire dans cette affaire.

Gélinas avait été appréhendé dans les heures suivant les tragiques événements survenus le 14 février à Terrebonne à la résidence des victimes, son père et la conjointe de celui-ci à Terrebonne.

C’est lundi 17 février il y a bientôt un an que Gélinas avait comparu en personne pour une première fois au palais de Justice de Joliette pour y être formellement accusé.

La cause a donc été par la suite, si on compte la première comparution, reportée à 9 reprise, les premières fois pour pour permettre la divulgation complète de la preuve, et une fois parce que l’une des parties était prise.

Entre temps, le jeune réserviste, qui demeure toujours détenu à la prison de St-Jérôme, peut compter encore sur le soutien d’une partie de sa famille, qui est, certes, divisée, mais dont certains membres ont toutefois souvent été présents en cour pour lui manifester leur appui, nous confiait son avocat, Me Meunier le mois dernier.

Aujourd’hui, Gélinas est d’ailleurs apparu détendu dans le box des accusés, échangeant des sourires avec la dizaine de personnes qui était venu à l’audience.

1 COMMENT

  1. Coudon! Un neuvième report !!! Je peux comprendre que c’est un dossier compliqué, mais il me semble qu’il y a des limites !! Il y a des familles qui attentent pendant ce temps !!

Comments are closed.