Un membre de la 17e escadre disparu après une avalanche dans le parc national de Banff

Le sergent Mark Salesse, a été porté disparu à la suite d’un incident survenu au cours d’un exercice d’entraînement dans le Parc national Banff, Alberta, le jeudi 5 février 2015 vers 18 heures, heure normale des Rocheuses. (MDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le sergent Mark Salesse, a été porté disparu à la suite d’un incident survenu au cours d’un exercice d’entraînement dans le Parc national Banff, Alberta, le jeudi 5 février 2015 vers 18 heures, heure normale des Rocheuses. (MDN)
Le sergent Mark Salesse, a été porté disparu à la suite d’un incident survenu au cours d’un exercice d’entraînement dans le Parc national Banff, Alberta, le jeudi 5 février 2015 vers 18 heures, heure normale des Rocheuses. (MDN)

Une opération de recherche et de sauvetage est toujours en cours dans le parc national de Banff, alors qu’un membre de l’Aviation royale canadienne de la 17e Escadre Winnipeg est porté disparu après une avalanche.

– – –

Mise à jour du 08/02/2015, à 00h01:

Les espoirs sont désormais très minces de retrouver en vie le militaire alors que l’on apprend qu’il a fait une chute d’environ 240 mètres, et que d’autres débris et de la neige provenant d’une ou plusieurs avalanches sont tombés sur lui. «À ce point-ci, nous pensons que les chances de survie sont minimes et nous sommes donc passés à une opération de récupération (du corps)», a indiqué Tania Peters, une porte-parole de Parcs Canada, dans un courriel.

– – –

L’homme, identifié comme étant Mark Salesse, 44 ans, dirigeait un exercice de routine en montagne avec le 435e Escadron de transport et de sauvetage quand une avalanche a frappé jeudi soir.

Le temps était au beau fixe au début de l’ascension mais les conditions se sont par la suite détériorées.

L’officier des affaires publiques de la 17e escadre, la capitaine Bettina McCulloch-Drake, a précisé à 45eNord.ca que la recherche se fait sous la direction de Parcs Canada.

«C’est une équipe de spécialistes entraîné pour les avalanches qui mène les recherches», a-t-elle dit.

«Étant donné que les techniciens de recherche et sauvetage sont formés pour travailler dans des conditions difficiles, nous sommes au moins confiant que ses chances [de survie] sont… assez bonnes». Mais nous ne pouvons pas contrôler la météo».

Les sauveteurs ont d’abord été alertés de l’incident jeudi soir, mais n’ont pu se rendre sur les lieux vendredi en raison d’un danger d’avalanche, du mauvais temps, et du manque de lumière. «Nous ne voulons pas que d’autres soient pris là-dedans. La sécurité de nos personnels est prioritaire avant tout», a déclaré la capitaine McCulloch Drake.

Parcs Canada a donc envoyé seulement une équipe dans un hélicoptère pour effectuer une recherche aérienne, mais n’a trouvé aucun signe du grimpeur.

Les recherches se concentrent dans le secteur de Polar Circus, une chute d’eau, glacée l’hiver, qui est populaire auprès des alpinistes.

Environnement Canada a toutefois émis un avertissement de neige pour la région. De fortes chutes de neige sont tombées au cours de la nuit dernière, a dit l’agence météorologique nationale sur son site Internet. Point positif: les températures qui sont au-dessus du seuil de congélation.