Départ de militaires du 3 RCR pour participer à l’opération REASSURANCE

125 soldats du 3 RCR partent vers l'Europe Centrale et de l'Est pour participer à l'Op REASSURANCE. (Armée canadienne)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
125 soldats du 3 RCR partent vers l'Europe Centrale et de l'Est pour participer à l'Op REASSURANCE. (Armée canadienne)
125 soldats du 3 RCR partent vers l’Europe Centrale et de l’Est pour participer à l’Op REASSURANCE. (Armée canadienne)

125 soldats canadiens du 3e Bataillon The Royal Canadian Regiment (3 RCR), sont partis de la 8e Escadre Trenton (Ontario) ce 2 mars en soirée, pour rejoindre quelques uns de leurs collègues présentement déployés dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Les soldats avaient quitté la base Petawawa quelques heures plus tôt.

Le contingent du 3 RCR, qui fait partie du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada (2e GBMC) basé à la garnison Petawawa (Ontario), ira rejoindre le détachement précurseur actuellement déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE. La Force opérationnelle terrestre participera à une série d’activités d’entraînement avec d’autres pays, qui permettront aux Forces canadiennes de faire la démonstration de ses capacités et de son leadership.

«La participation de l’Armée canadienne à des exercices d’entraînement multinationaux comme l’Opération REASSURANCE offre à nos militaires des occasions supplémentaires d’améliorer leurs compétences de combat et d’accroître notre interopérabilité avec nos partenaires internationaux», a dit le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne.

L’opération REASSURANCE fait référence aux activités militaires entreprises par les Forces armées canadiennes à l’appui des mesures d’apaisement de l’OTAN en fournissant les capacités militaires pour l’instruction, les exercices, les démonstrations et les tâches attribuées par l’OTAN.

«Les exercices de l’OTAN, y compris l’opération REASSURANCE auxquels nous participons, sont préparés afin d’envoyer un message à la Russie. Le Canada et ses alliés de l’OTAN appuient leurs amis est-européens contre l’intimidation et l’agression territoriale de Vladimir Poutine», a déclaré par voie de communiqué le ministre de la Défense nationale Jason Kenney.