Importantes rencontres du lieutenant-général Hainse avec ses homologues du Brésil et du Chili

0
Le lieutenant-général Marquis Hainse (au centre), commandant de l’Armée canadienne reçoit la Croix de la Victoire du général Humberto Oviedo Arriagada (à gauche), commandant de l’Armée chilienne, lors de la visite du Lieutenant-général Hainse à l’Académie de guerre de l’Armée chilienne – Academia de Guerra del Ejército de Chile – à Santiago le 23 mars 2015 (Armée chilienne)
Le lieutenant-général Marquis Hainse (au centre), commandant de l’Armée canadienne reçoit la Croix de la Victoire du général Humberto Oviedo Arriagada (à gauche), commandant de l’Armée chilienne, lors de la visite du Lieutenant-général Hainse à l’Académie de guerre de l’Armée chilienne – Academia de Guerra del Ejército de Chile – à Santiago le 23 mars 2015 (Armée chilienne)

Le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne, s’est rendu au Brésil et au Chili, du 21 au 27 mars 2015. Dans le cadre de son séjour, il a rencontré le général Humberto Oviedo Arriagada, de l’armée du Chili, et s’est entretenu par la suite avec le général Eduardo Villas Bôas, de l’armée du Brésil.

À l’occasion des cette visite au Chili et au Brésil, le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes ont souligné l’importance et l’approfondissement des relations de défense avec le Brésil et le Chili, ce qui cadre, dit le Canada, «avec les priorités canadiennes en matière de défense dans la région et avec la Stratégie d’engagement du Canada dans les Amériques».

Le commandant de l’Armée canadienne, a pu prendre connaissance à l’occasion de sa visite officielle au Chili des aspects opérationnels ainsi que de l’éducation et de l’enseignement dans ‘armée chilienne, note le communiqué de celle-ci.

Cette visite s’est avéré l’occasion pour les commandants d’armée de discuter de coopération et de formation bilatérales, souligne de son côté le communiqué de l’Armée canadienne.

La visite du lieutenant-général Hainse a commencé avec un salut cérémonial au commandant en chef, le général Oviedo, dans le bâtiment bicentenaire de l’Armée, en présence du chef de l’état-major général, le général Miguel Muñoz F., et du directeur des relations internationales, général Juan Eduardo Gonzalez.

Puis, le chef de l’Armée canadienne a assisté à une présentation par le directeur des opérations, le général Luis A. Espinoza, afin d’en apprendre davantage sur les aspects de l’organisation et l’utilisation de la force terrestre. Puis, le directeur du fabriquant d,armes Fábricas y Maestranzas del Ejército (FAMAE), propriété de l’État, le général Mauricio G. Heine, a parlé des expériences dans le domaine de l’entretien du matériel blindé dans les zones désertiques.

À la fin de la journée, le lieutenant-général Hainse, a reçu la médaille «Croix de Victoria» dans le bâtiment bicentenaire de l’Armée chilienne. La décoration, qui a été remise par le général Oviedo, est décernée aux commandants des armées qui ont une relation professionnelle avec l’Armée chilienne et , qui contribuent à renforcer et à développer les liens de coopération.

Le général Oviedo a déclaré à cette occasion que la visite du général Hainse « est reçu comme un signal fort de l’intégration et de l’amitié», tandis que le Canada et le Chili, qui fêtent 74 années de relations diplomatiques et de coopération en matière de défense, continuent à élargir la coopération.

Le lieutenant-général Hainse a aussi prononcé une allocution au collège de guerre de l’Armée chilienne –l’Academia de Guerra del Ejército de Chile – à Santiago. Au Brésil, il a visité le centre de commandement des Jeux olympiques de Rio en 2016.

«J’ai été honoré de rencontrer mes homologues et de m’adresser à leurs troupes. Ces visites permettent à nos armées de consolider les relations, de compter sur les capacités respectives de chacun et d’être plus polyvalents pour relever les défis futurs. Ce fut également l’occasion de partager des leçons utiles. L’Armée canadienne continue d’être un partenaire solide et fiable sur la scène internationale.», a déclaré le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne.

L’importance de la relation de défense avec l’Amérique latine

Le Canada, le Brésil et le Chili sont membres de la Conférence des armées des Amériques (CAA). Le Canada en fait partie depuis 1993. La CAA soutient deux des trois principaux rôles des Forces armées canadiennes, soit défendre l’Amérique du Nord et contribuer au maintien de la paix et de la sécurité sur la scène internationale.

Ces discussions entre armées démontrent, dit le ministère canadien de la Défense, la volonté du Canada de développer des capacités et de cultiver des partenariats sur le continent américain.

Le Canada participe à des exercices avec le Brésil et le Chili en vue de lutter contre le terrorisme et le trafic illicite et de fournir de l’aide humanitaire et du secours en cas de catastrophe, au besoin.

Les armées canadienne et chilienne se sont qiant à elles entraînées ensemble dans le cadre de plusieurs exercices, en plus de participer à un échange réciproque d’unité. Ainsi, chaque armée a eu la chance d’expérimenter différentes capacités et de partager les leçons apprises.

Le commandant de l’Armée chilienne a d’ailleurs souligné à l’occasion de la visite de son homologue canadien le protocole d’entente sur la coopération de défense entre les deux pays signé en avril 2012 et les échanges au niveau des unités blindées, de la formation et la participation chilienne au Concert au festival international des orchestres militaires au Québec.

Le Canada et le Brésil pour leur part collaborent étroitement en Haïti à l’appui de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), où deux militaires de l’Armée canadienne sont intégrés dans un bataillon brésilien. Ce déploiement s’est avéré une excellente occasion pour les deux pays d’approfondir leur relation de défense.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.