La frégate NCSM Fredericton arrive aujourd’hui en Mer noire

0
182
Après de récents essais en mer, le NCSM Fredericton se prépare maintenant en vue d’un déploiement à niveau élevé en tant que première frégate modernisée au début de 2015 (MDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Après de récents essais en mer, le NCSM Fredericton se prépare maintenant en vue d’un déploiement à niveau élevé en tant que première frégate modernisée au début de 2015 (MDN)
le NCSM Fredericton lors de sa préparation en vue d’un déploiement à niveau élevé en tant que première frégate modernisée au début de 2015 (MDN)

Le navire NCSM Fredericton commence ses manœuvres en Mer noire dans le cadre de de l’opération REASSURANCE menée par l’OTAN afin de favoriser la sécurité en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Successeur du NCSM Toronto au sein du 2e Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN (SNMG 2), la frégate Fredericton modernisée de classe Halifax est  dotée d’un équipage de 250 militaires de tous les grades et compte en outre un hélicoptère CH-124 Sea King et un détachement aérien.

«Le déploiement du NCSM Fredericton récemment modernisé et de ses capacités d’ordre mondial illustre la disponibilité opérationnelle constante de la Marine royale canadienne pour répondre aux objectifs fixés par le gouvernement du Canada en matière de sécurité et pour travailler côte-à-côte avec nos alliés de l’OTAN.» avait souligné le vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne lors du départ de la frégate d’Halifax en décembre dernier.

Le SNMG2 est composé du NCSM Fredericton, du navire-amiral américain, le USS Vicksburg (CG 69), du navire turc TCG Turgutreis (F 241), du pétrolier allemand FGS Spessart (A 1442), du navire italien ITS Aliseo (F 574) et du navire roumain ROS Regina Maria (F 222). Les navires de guerre prendront également part à des exercices en compagnie de navires des marines bulgare, roumaine et turque pendant ce déploiement dans la mer Noire.

Sous la direction de l’amiral américain Brad Williamson, le navire canadien prendra part à des entraînements incluant des exercices de combats anti aériens et anti sous-marins ou encore des simulations d’attaques de petits navires, entre autres manœuvres maritimes.

L’amiral Williamson aux commandes de la SNMG 2 assure que «les entraînements et exercices menés avec nos alliés en mer noire nous préparent à assumer toute mission dont l’OTAN peut avoir besoin pour remplir ses obligations en matière de défense collective».

Soulignant la légitimité de cette opération, l’amiral ajoute être ici «sur invitation des gouvernements bulgare, roumain et turc et travaillons pour optimiser la coordination opérationnelle avec leurs flottes».