Le général Lawson quittera son poste cet automne

1
Le général Lawson remercie le lieutenant-général Vance d'avoir accepté le commandement du COIC. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le général Tom Lawson est arrivé à son poste actuel, en septembre 2012, après le départ du général Walter Natynczyk. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, va quitter son poste cet automne, en pleine élection fédérale. D’une pierre deux coups et même trois, avec la fin du mandat prévu du Gouverneur général David Johnston.

– – –

Mise à jour à 21h30

Par voie de communiqué, le général Tom Lawson, a confirmé son départ prochain: «J’ai informé le gouvernement que j’aimerais prendre ma retraite au terme de mon mandat de trois ans de chef d’état-major de la Défense. Servir le Canada à la tête des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes a été le plus grand honneur et le plus grand privilège des 40 années pendant lesquelles j’ai porté l’uniforme. Il y a beaucoup de travail à accomplir et je vais continuer à remplir mes fonctions avec toute l’attention voulue. Je le ferai jusqu’à ce que mon remplaçant soit nommé».

– – –

Le gouvernement est actuellement en pleine recherche d’un successeur au général Lawson, arrivé en octobre 2012 à ce poste. Son prédécesseur, le général Walter Natynczyk était resté quatre ans à la tête des Forces armées canadiennes. Selon nos propres sources, les discussions ont commencé depuis déjà quelques mois.

Ce changement intervient à un moment critique pour les Forces armées canadiennes, aux prises avec un resserrement du budget, la gestion d’une armée en temps de paix, mais qui est présente dans au moins trois grosses opérations: Opération IMPACT en Irak, Opération REASSURANCE en Europe centrale et de l’Est et Opération SIRONA en Sierra Leone. Les Forces armées canadiennes font face également à un défi majeur dans le renouvellement de leurs équipements, comme les camions, avions de chasse et navires.

Diplômé en génie électrique du Collège militaire royal du Canada en 1979, le général Lawson a donc actuellement près de 36 ans de service dans les Forces armées canadiennes.

Qui pour remplacer «Tom» ?

La liste est courte, puisqu’un pré-requis pour prendre le poste de chef d’état-major de la Défense est d’être lieutenant-général ou vice-amiral.

  1. Lieutenant-général Michael Day (Armée), commandant-adjoint du Commandement des Alliés (OTAN), à Naples (32 ans de service)
  2. Lieutenant-général Jonathan Vance (Armée), commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada (33 ans de service)
  3. Lieutenant-général Marquis Hainse (Armée), commandant de l’Armée canadienne (35 ans de service)
  4. Vice-amiral Mark Norman (Marine), commandant de la Marine royale canadienne (35 ans de service)
  5. Lieutenant-général Alain Parent (Aviation), commandant-adjoint du NORAD (36 ans de service)
  6. Lieutenant-général Guy Thibault (Armée), vice chef d’état-major de la Défense (37 ans de service)
  7. Vice-amiral Bob Davidson (Marine), représentant militaire du Canada auprès de l’OTAN, à Bruxelles (38 ans de service)

Deux absents de la liste: le lieutenant-général Alain Blondin, commandant de l’Aviation royale canadienne, puisqu’il a annoncé prendre sa retraite dans les prochains mois, ainsi que le lieutenant-général Michael Hood, qui prendra le relais du général Blondin.

À noter également que la major-général Christine Whitecross vient, elle, d’être promue au grade de lieutenant-général, et aurait pu enchaîner rapidement avec une autre promotion, mais elle devra déjà s’occuper du poste de chef du personnel militaire lorsque l’actuel détenteur du poste, David Millar, partira dans les prochains mois, ainsi que d’une équipe stratégique sur les inconduites sexuelles.

Une autre possibilité, rarement utilisée, mais possible serait de permettre à certains major-généraux et contre-amiraux de «sauter les étapes» et de passer ainsi deux grades en une fois.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER

DiscussionUn commentaire