Le ministre O’Toole améliore les avantages offerts aux réservistes

0

Le ministre des Anciens Combattants, Erin O’Toole et le ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay ont annoncé aujourd’hui que les anciens réservistes à temps partiel recevront le soutien qu’ils méritent, donnant ainsi suite à une promesse du gouvernement du Canada. Les ministres étaient accompagnés du député Scott Armstrong et de M. Guy Parent, ombudsman des vétérans.

Les changements proposés portent sur l’allocation pour perte de revenus versée par Anciens Combattants Canada (ACC) comme soutien du revenu aux vétérans atteints de blessures liées au service qui participent au Programme de réadaptation d’ACC ou qui sont incapables d’occuper un emploi convenable.

À l’heure actuelle, les anciens réservistes à temps partiel bénéficiaires de l’allocation pour perte de revenus sont admissibles à une allocation pour perte de revenus annuelle de 24 300 $. À compter d’avril 2015, tous les anciens réservistes admissibles à l’allocation recevront un revenu annuel minimum garanti de 42 426 $, soit la somme en vigueur de l’allocation pour un caporal de premier échelon dans la Force régulière. Il s’agit d’un grand pas en avant à l’intention de ceux qui en ont le plus besoin, qui répond directement aux préoccupations exprimées par l’ombudsman des vétérans et le Comité permanent des anciens combattants à la Chambre des communes.

Les survivants d’anciens réservistes à temps partiel dont le décès est lié à leur service seront également avantagés par ce changement.

En bref

L’allocation pour perte de revenus est une prestation mensuelle imposable qui fait en sorte que le revenu total d’un vétéran équivaut à au moins 75 % de sa solde militaire avant la libération pendant sa participation à la réadaptation ou si l’on juge qu’il est incapable d’occuper un emploi convenable.

Citations

«Nous reconnaissons aujourd’hui le rôle essentiel joué par les membres de la Réserve des Forces armées canadiennes. Des réservistes ont servi avec distinction en Afghanistan et lors des missions, ils courent les mêmes risques que les membres de la Force régulière. Les Canadiens respectent leur engagement à jongler une carrière au civil et le service militaire. Aujourd’hui, je m’assure que les réservistes blessés au service du Canada soient traités équitablement. Notre gouvernement augmentera le montant d’allocation pour perte de revenus offert aux vétérans de la Force de réserve et à leurs familles pour les aider à se rétablir et à réussir leur transition à la vie civile. Je tiens à remercier l’ombudsman des vétérans et d’autres intervenants pour leur travail en vue de faire avancer ce dossier et d’appuyer les réservistes des FAC.», a déclaré le ministre des Anciens Combattants, Erin O’Toole.

«Les sacrifices de nos vétérans, qui sont des modèles des plus hauts idéaux de devoir, de courage et de loyauté, ne doivent jamais tomber dans l’oubli. Le Canada doit honorer les vétérans, comme ceux-ci ont honoré le pays. L’annonce d’aujourd’hui vise à donner aux réservistes des Forces armées canadiennes et à leur famille confiance que notre gouvernement est déterminé à leur procurer le soutien, le respect et l’empathie dont ils ont besoin et qu’ils méritent tant.», a déclaré le ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay.

«Je suis heureux qu’une autre lacune de la Nouvelle Charte des anciens combattants soit sur le point d’être comblée. Les réservistes sont une composante importante de notre sécurité nationale et leur contribution est essentielle aux Forces armées canadiennes. Depuis que j’ai été nommé ombudsman, je prône le thème Un seul groupe de vétérans. Tous les vétérans ayant une blessure ou une maladie, ou pour qui le décès est lié à leur service, doivent avoir accès aux mêmes avantages quels que soient la nature, le moment et l’emplacement de leur service. Aujourd’hui, nous nous rapprochons un peu plus de cette réalité et je félicite le ministre des Anciens Combattants pour ce changement.», a déclaré l’ombudsman des vétérans du Canada, Guy Parent.

Les commentaires sont fermés.