Le président Hadi promet de combattre l’influence de l’Iran au Yémen

0
Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi à Sanaa le 21 février 2013 (Mohammed Huwais/AFP)
Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi à Sanaa le 21 février 2013 (Mohammed Huwais/AFP)

Le président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi, a promis samedi de combattre l’influence de l’Iran dans son pays qui s’enfonce dans la violence et le chaos, accusant la milice chiite des Houthis d’importer l’idéologie du régime de Téhéran.

M. Hadi a affirmé dans un discours télévisé que c’est le drapeau de la République du Yémen (qui) flottera sur les montagnes de Maran (bastion de Houthis) à Saada (nord), et non pas le drapeau iranien.

L’école du (chiisme) duodécimain suivie en Iran ne sera pas acceptée par les Yéménites, qu’ils soient zaïdites (chiites) ou chafiites (sunnites), a-t-il prévenu.

Il s’agit du premier discours télévisé du président Hadi depuis qu’il a fui le mois dernier Sanaa où il était assigné à résidence par les Houthis, qui ont pris le contrôle de la capitale. M. Hadi s’est depuis installé à Aden, la grande ville du sud du Yémen qu’il a déclaré comme capitale provisoire.

Téhéran est accusé de soutenir les Houthis qui se sont emparés de la capitale en septembre, mais la milice chiite assure que Téhéran ne se mêle pas des affaires du Yémen.

Les Houthis ont récemment annoncé l’inauguration d’une liaison aérienne Sanaa-Téhéran et précisé que l’Iran allait approvisionner le Yémen en pétrole pendant une année et construire une centrale électrique de 165 mégawatts.

L’Arabie saoudite, poids lourd sunnite de la région, est un soutien important au président Hadi.

Les commentaires sont fermés.