L’Unité d’intervention immédiate des Forces armées canadiennes à Guerrier Nordique (PHOTOS)

Une simulation d’évacuation médicale des blessés au moyen d’un hélicoptère du 430e Escadron tactique d’hélicoptères dans le cadre de l’exercice Guerrier Nordique 2015, dans la Réserve faunique des Laurentides (Québec), le 24 février 2015. (Cpl Nédia Coutinho/Section d’imagerie St-Jean/Montréal)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ils sont près de 350 militaires de l’unité d’intervention immédiate (UII) du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) et du Groupe compagnie d’intervention arctique (GCIA) du 35e Groupe-brigade du Canada (35 GBC) a avoir pris la direction de la Réserve faunique des Laurentides pour prendre part à l’exercice GUERRIER NORDIQUE 2015, du 23 février au 8 mars 2015.

«Les gars ont du affronter du -37° sans le facteur vent, alors ça reproduit bien les conditions arctiques», lance d’emblée le lieutenant-colonel Gervais Carpentier, commandant du 2e Bataillon Royal 22e Régiment et de l’UII.

«L’unité d’intervention immédiate est une équipe multidisciplinaire prête à intervenir en situation de crise en appui aux autorités civiles. Nos militaires sont aptes au combat, polyvalents et prêts à se déployer n’importe où afin de protéger les intérêts des Canadiens et Canadiennes», précise-t-il encore.

GUERRIER NORDIQUE 15 vise à préparer les militaires des forces régulières et de réserve à intervenir dans le cadre d’une opération nationale, ainsi qu’à exercer leurs capacités à appuyer les autorités civiles en situation de crise.

L’UII, composée de 350 membres, se maintient à niveau tout au long de l’année pour permettre aux Forces armées canadiennes de répondre rapidement à une demande provenant de n’importe quel gouvernement provincial ou territorial, et de l’appuyer en envoyant un détachement initial sur place dans un délai de huit heures.

L’exercice de cette année s’inscrit dans la continuité des précédents  puisque les 350 militaires de la Force régulière et de la réserve, issus de divers métiers, appliquent les techniques de campagne requises pour survivre et servir efficacement le Canada en milieu nordique.

Un scénario d’évacuation médicale de blessé par ‪hélicoptère a notamment eu lieu, ainsi qu’un exercice de survie après être tombé dans l’eau glacée.

Le Groupe compagnie d’intervention arctique (GCIA) prend le relais dès aujourd’hui de l’UII et s’apprête aussi à vivre de belles conditions hivernales!