Maintien de 9.800 soldats américains en Afghanistan jusqu’à fin 2015

0
Des soldats américains arrivent à Kandahar en Afghanistan, le 27 octobre 2014 (Wakil Kohsar/AFP)
Des soldats américains arrivent à Kandahar en Afghanistan, le 27 octobre 2014 (Wakil Kohsar/AFP)

Les États-Unis maintiendront 9.800 soldats en Afghanistan jusqu’à fin 2015, alors que ce chiffre devait initialement être divisé par deux, ont annoncé mardi les deux pays dans un communiqué commun à l’issue d’une rencontre entre Barack Obama et Ashraf Ghani.

À la suite de la demande de flexibilité du président Ghani, les Etats-Unis maintiendront leur niveau actuel de 9.800 soldats jusqu’à fin 2015, indique le texte diffusé par la Maison Blanche, qui réaffirme l’échéance de retrait fin 2016.

Le plan de réduction des troupes américaines en 2016 sera établi plus tard cette année afin de permettre d’aboutir à une présence militaire uniquement liée à l’ambassade américaine basée à Kaboul d’ici fin 2016, a précisé la Maison Blanche.

J’ai consulté le général (qui commande les troupes américaines sur place, John) Campbell en Afghanistan et j’ai décidé de maintenir notre posture actuelle jusqu’à la fin de l’année, a expliqué le président Barack Obama, lors d’une conférence de presse conjointe avec Ashraf Ghani.

Selon lui, cette flexibilité reflète notre partenariat revigoré avec l’Afghanistan, qui a pour objectif de rendre l’Afghanistan plus sûr et d’empêcher qu’il ne soit utilisé pour lancer des attaques terroristes.

De son côté, le président Ghani a de nouveau rendu hommage aux Américains qui ont perdu la vie ou été blessés dans son pays. Vous êtes restés à nos côtés, et je voudrais vous dire merci.

Barack Obama a également souligné que Washington et Kaboul avaient l’occasion d’écrire un nouveau chapitre.

Avec le nouveau gouvernement en Afghanistan et avec la fin de notre mission de combat, cette visite est une opportunité de commencer un nouveau chapitre entre nos deux nations, a déclaré M. Obama, remerciant M. Ghani et le chef de l’exécutif afghan Abdullah Abdullah pour leur solide soutien au partenariat entre les deux pays.

M. Obama s’est engagé de longue date sur un retrait des troupes américaines d’ici fin 2016, ce qui correspond à la fin de son deuxième mandat. Mais nombre de responsables afghans plaident, en privé, pour un maintien des soldats américains au-delà de cette date.

La Maison Blanche a insisté sur le changement d’état d’esprit à Kaboul depuis l’investiture de M. Ghani il y a six mois, soulignant à l’envi le contraste marqué avec son prédécesseur Hamid Karzaï qui avait des relations difficiles avec ses interlocuteurs américains.

Les commentaires sont fermés.