Mission en Irak: Harper propose une prolongation d’un an et une extension à la Syrie

0
Le Premier ministre Stephen Harper a annonce mardi 24 mars l’intention du gouvernement de présenter une motion à la Chambre des communes pour obtenir des appuis relativement à la décision du gouvernement de prolonger et d’élargir la contribution militaire du Canada à la lutte mondiale contre le groupe armé État islamique (PMO)
Le Premier ministre Stephen Harper a déposé mardi 24 mars une motion à la Chambre des communes pour obtenir des appuis relativement à la décision du gouvernement de prolonger et d’élargir la contribution militaire du Canada à la lutte mondiale contre le groupe armé État islamique (PMO)

Le Premier ministre Stephen a présenté mardi matin son plan pour l’avenir de la mission militaire canadienne en Irak. Voici les détails.

Prolongation d’un an

Tout d’abord, le Premier ministre demande une prolongation d’un an de la mission, soit jusqu’au 30 mars 2016.

Commencée officiellement en octobre 2014, la mission appelée Opération IMPACT devait prendre fin ce 7 avril. Si le gouvernement demande directement une extension d’un an, ce n’est pas un hasard.

En effet, si c’est un autre six mois qui avait été demandé, cela aurait porté le prochain renouvellement… en plein durant la campagne électorale pour les élections qui auront lieu en octobre 2015. Impensable de devoir débattre en plein dans une campagne!

Extension en Syrie

Stephen Harper a également demandé une extension du mandat. S’il n’est pas question pour les forces d’opérations spéciales d’opérer en Syrie comme elles le font en Irak, il est cependant question de permettre aux avions de combat de larguer des bombes sur les djihadistes du groupe État islamique en territoire syrien.

Le but sera d’empêcher les combattants et l’artillerie lourde de l’EI de traverser de l’Irak à la Syrie.

Le gouvernement conservateur c’était jusqu’à présent refusé de frapper en Syrie, voulant d’abord obtenir l’aval du gouvernement en place… celui de Bachar al-Assad donc.

Tout comme les États-Unis, le Canada avisera la Syrie à propos des frappes aériennes sur son territoire, mais ne cherchera pas l’approbation du président Bachar al-Assad.

À plusieurs reprises au cours des dernières semaines, les Forces armées canadiennes se sont dit prêtes en cas de poursuite et d’extension de la mission. «Le militaire planifie pour tout afin de supporter le gouvernement. On attend toujours la réponse, mais nous sommes prêts», a ainsi dit le capitaine de vaisseau Paul Forget du Commandement des opérations interarmées du Canada, lors d’un point de presse, le 5 mars. «Du point de vue de l’entraînement, du matériel et du personnel, nous sommes prêts» pour une prolongation du mandat».

Quand à la possibilité d’une extension du mandat en plus d’une prolongation de la mission, le porte-parole avait précisé que si le gouvernement devait étendre le mandat à la Syrie, «nous opérons déjà dans la région alors ce ne serait pas compliqué de s’adapter à l’environnement syrien […] La Libye est une tout autre zone d’opérations, donc ça demanderait de mettre en place une toute autre mission».

L’Opération IMPACT en chiffres

Il y a actuellement 600 membres des Forces armées canadiennes dans des rôles de soutien dans la région, avec six CF-18 Hornet, deux avions de patrouille CP-140 Aurora et un CC-150 Polaris.

En date du 21 mars 2015, la Force opérationnelle aérienne en Irak a effectué 656 sorties aériennes, dont 428 sorties pour les CF-18, 108 sorties pour les CC-150 et 120 missions de reconnaissance pour les CP-140.

Il y a aussi 69 membres des forces spéciales qui servent en qualité de conseillers militaires dans le nord de l’Irak.

122 millions $, c’est ce que doit coûter les six premiers mois de l’opération militaire en Irak, selon les chiffres officiels de la Défense nationale.

Selon le Directeur parlementaire du budget, Jean-Denis Fréchette, une année supplémentaire devrait coûter au moins un autre 250 millions $ environ.

150324 Derniere Version de La Motion Du Gouvernement Harper Sur Le Prolongement de La Mission Canadienne Co…

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.