Première visite de Jason Kenney au NORAD

0
Le ministre de la Défense Jason Kenney et le ministre associé de la Défense Julian Fantino rencontrent l’amiral Bill Gortney, commandant du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et du U.S. Northern Command (USNORTHCOM), de même que le lieutenant-général canadien Alain Parent, commandant adjoint du NORAD, au quartier général du NORAD à Colorado Springs, au Colorado. (MDN)
Le ministre de la Défense Jason Kenney et le ministre associé de la Défense Julian Fantino rencontrent l’amiral Bill Gortney, commandant du NORAD et du USNORTHCOM, de même que le lieutenant-général canadien Alain Parent, commandant adjoint du NORAD, au quartier général du NORAD à Colorado Springs, au Colorado. (MDN)

Après avoir rencontré le commandant du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD), l’amiral William Gortney, il y a tout juste un mois lors de la Conférence sur la sécurité et la Défense, le ministre de la Défense nationale Jason Kenney s’est rendu lundi 16 mars au QG du NORAD pour la première fois.

Le ministre Jason Kenney s’est rendu plus tôt ce matin au monument commémoratif du 11-Septembre, situé au quartier général du NORAD, avant de s’entretenir avec l’amiral William Gortney, ainsi qu’avec le lieutenant-général canadien Alain Parent, commandant adjoint du NORAD et de visiter le centre des opérations du NORAD.

Soulignant l’«importance» de cette coopération entre le Canada et les États-Unis pour la défense nord-américaine, le ministre Kenney a rappelé, lors d’une téléconférence avec des journalistes, que «les États-Unis sont le plus important allié et partenaire du Canada en matière de défense. Leur participation au NORAD offre aux deux pays une plus grande sécurité que celle qu’ils pourraient atteindre individuellement, contribuant ainsi à protéger l’Amérique du Nord».

Répondant à plusieurs questions, dont une de 45eNord.ca sur une éventuelle participation du Canada à un système de défense antimissile nord-américain, le ministre Kenney a dit attendre impatiemment le rapport du comité parlementaire qui étudie en ce moment la question.

L’amiral Bill Gortney, ne souhaitant pas s’impliquer dans la problématique canadienne a simplement souligné l’importance d’avoir un débat sur la nécessité de participer au système ou non. L’amiral a également convenu qu’avec la nouvelle doctrine militaire russe et leur récent exercice dans l’Arctique, c’est «un message pour nous. Et ce message c’est ‘Nous avons le pouvoir et la capacité’».

NOBLE EAGLE

Lors de sa visite au NORAD, Jason Kenney a également pu bénéficier d’une démonstration d’alerte et de réaction dans le cadre de l’Opération NOBLE EAGLE, qui permet au NORAD de surveiller et protéger 24h/24 le ciel nord-américain et d’informer immédiatement les leaders militaires et politiques des deux pays.

Mis en place dans la foulée des attentats de 2001, NOBLE EAGLE a vu plus de 62 500 sorties des appareil canadiens et américains répondre à plus de 5 000 aéronefs «d’intérêt». En 2006, une mission de surveillance maritime a été ajoutée.

Le Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC), le NORAD et le USNORTHCOM se partagent la défense de l’Amérique du Nord. Ils travaillent en partenariat, en respectant la souveraineté et les intérêts nationaux de chacun, en vue de défendre et de protéger les deux pays.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.