Redéploiement militaire français dans le Sahel face à la menace de Boko Haram

0
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et l'ex-président nigérien Olusegun Obasanjo à l'ouverture du premier Forum international sur la Paix et la Sécurité en Afrique à Dakar le 15 décembre 2014 (Seyllou/AFP)
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et l’ex-président nigérien Olusegun Obasanjo à l’ouverture du premier Forum international sur la Paix et la Sécurité en Afrique à Dakar le 15 décembre 2014 (Seyllou/AFP)

Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a annoncé un redéploiement des effectifs militaires français sur le continent Africain au profit du de la région du Sahel pour répondre à la présence du groupe Boko Haram sur les rives du lac Tchad.

Après être intervenue militairement en Libye en 2011, puis au Mali en janvier 2013, l’Armée française mène actuellement deux opérations de grandes envergures en Afrique élevant à plus de 20.000 le nombre de soldats français déployés sur le continent Africain.

SANGARIS avait été mise sur pied en décembre 2013 en Centrafrique alors que les violences intercommunautaires et exactions perpétrées par les groupes armés menaçaient la stabilité du pays. Les forces onusiennes de la MINUSCA prenant progressivement le relais, la présence française en Centrafrique est dans une phase de désengagement pour atteindre «le format de 800 hommes» dans le courant 2015 vise le ministre.

Depuis août 2014, la France a également déployé plus de 3000 militaires dans la partie sahélienne du continent africain dans le cadre de l’opération BARKHANE qui s’étend sur cinq pays à savoir la Mauritanie, le Mali, le Tchad, le Niger et le Burkina-Faso.

Aujourd’hui, lors de sa conférence de presse le ministre de la défense français a évoqué un réajustement des forces française en Afrique prévu pour le début de printemps 2015.

«On va légèrement augmenter notre chiffre sur BARKHANE, on le diminue par ailleurs sur SANGARIS, pour nous donner des moyens de soutien et d’accompagnement sur les tensions qui se produisent autour du lac Tchad» a annoncé Jean Yves Le Drian.

Le ministre précise toutefois que cette réaffectation n’a pas pour finalité de combattre directement les positions de Boko Haram dans la zone mais plutôt de fournir un soutien logistique ainsi qu’en matière de renseignement.

Une base Française située à Madama au Niger sera par ailleurs opérationnelle en juillet nous fait savoir le ministre par l’intermédiaire de son compte Twitter.

Rappelons que les armées du Niger et du Tchad mènent actuellement une vaste offensive terrestre et aérienne dans le nord-est du Nigeria contre Boko Haram, mouvement que combattent également les forces nigérianes et celles du Cameroun.

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.