Un drone russe de 2 tonnes capable de décoller et d’atterrir presque n’importe où

0
«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d’air et qui peut décoller sans piste (United Instrument Corporation)
«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d’air et qui peut décoller sans piste (United Instrument Corporation)

Après nous avoir annoncé l’an dernier un drone de 750 kg sur coussin d’air capable de décoller sans piste, voilà que les Russes nous annoncent une nouvelle version, de deux tonnes cette fois, capable lui aussi de décoller et d’atterrir presque ne importe où, rapporte l’agence officielle russe Sputnik.

Les ingénieurs de la United Instrument Corporation, une filiale de la société d’État Rostec, dont la mission est le développement, la fabrication et l’exportation de la production industrielle de haute technologie à usage civil et militaire, ont conceptualisé un nouveau véhicule aérien sans pilote de deux tonnes, capable de transporter des fournitures, du personnel,de l’équipement de reconnaissance et pouvant être doté de systèmes d’armes.

Le concept de ce drone de deux tonnes est basé sur le modèle du « Tchirok », un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d’air qui peut décoller sans piste et qui été présenté pour la première fois au public au salon international des technologies Innoprom en Russie en juillet 2014.

Cette « technologie de pointe » (un châssis sur coussin d’air) permet au drone de décoller en l’absence de piste. Il peut décoller et atterrir sur la terre, l’eau, la neige ainsi que sur des terrains marécageux, affirment ses concepteurs.

Maintenant, une source au sein de la United Instrument Corporation a déclaré à la presse mardi, qu' »une étude théorique des éléments d’un appareil pesant plus de deux tonnes, construit sur le même modèle que le Tchirok, qui ne pèse que 750 kilos, a déjà été réalisée. Les deux aéronefs utilisent la même technologie, mais dans un certain nombre de domaines, le Big Tchirok dépassera son petit frère », rapporte l’agence russe.

De son côté, le journal gouvernemental officiel russe Rossiyskaya Gazeta note qu’un prototype de ce drone de deux tonnes pourrait être approuvé après l’essai du Tchirok cet été.

Il devrait être présenté au 12e Salon International de l’Aviation et de l’Espace Salon MAKS au mois d’août à Joukovski, dans la région de Moscou. Le drone sera capable, toujours selon ses concepteurs, de transporter deux ou trois passagers et leur équipement; il pourra aussi être chargé avec des équipements de reconnaissance aérienne ou de l’armement pour servir un drone d’attaque et de combat.

Toujours selon la United Instrument, l’aéronef pourra voler à une hauteur maximale de 6000 mètres aura une autonomie de 2.500 km.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.