Un plongeur du NCSM Prevost déclenche des recherches inutiles en s’amusant sur la banquise

0

Le plongeur Curt Brown du NCSM Prevost de la Réserve navale a causé tout un émoi et déclenché une vaste opération de recherche inutile alors qu’il s’amusait à se filmer à cheval sur la banquise avec sa caméra Gopro dans la rivière St-Clair à Sarnia le week-end dernier.

Le hic, c’est que Brown a été repéré par des passants alors qu’il était assis sur de gros morceaux de glace vêtu de son costume de plongée sous le pont Bluewater, un pont particulièrement achalandé qui relie Sarnia et Port Huron, au Michigan.

La police provinciale du comté de Lambton a alors lancé une opération majeure de recherche de recherche samedi soir après avoir reçu des informations selon lesquelles l’homme était coincé sur une banquise dans la rivière St. Clair, près de Sarnia.

La police, les pompiers et des membres du personnel canadien et américain des garde-côtes se sont joints à la recherche, mais, comme Brown était déjà parti, il n’ont rien bien sûr trouvé.

Un hélicoptère a même balayé la rivière de 21h00 jusqu’à 03h30.

Et voilà que le même jour, Brown a mis en ligne la vidéo de ses exploits sur YouTube.

Le commandant Sean Batte du NCSM Prevost de la Réserve navale à London, en Ontario, a bien vite condamné les actions de plongeur réserviste et s’est confondu en excuses pour pour les actions du plongeur, qui n’avait prévenu personne de ce qu’il allait faire.

Brown a prétendu être en exercice de formation pour NCSM Prevost, ce que le commandant a démenti.

« Bien qu’il ne était pas en service, et ne participait pas à un exercice naval, j’ai demandé au responsable de la discipline de rassembler tous les faits pertinents concernant ces incidents, » a écrit le commandant dans un courriel au maire de Sarnia, Mike Bradley, qui n’avait vraiment pas apprécié le comportement du plongeur.

‘Un Selfie quatre minutes’

Le maire de Sarnia avait exprimé sa «grande déception» dans un courriel qu’il avait envoyé à Batte.

«C’est inacceptable. Tout d’abord, parce que le coût a été énorme. Et le risque était énorme», a déclaré le maire Bradley à la radio. «Et c’est une question très sensible dans notre communauté, parce qu’au même endroit où cette personne faisait ce soi-disant ‘exercice d’entraînement en solo’ ,un pompier du Village de Point Edward a perdu la vie il y a cinq ans. Il a ravivé de mauvais souvenirs.»

Bradley a qualifié la vidéo sur YouTube de «Selfie de quatre minutes».

«Une personne d’honneur aurait présenté des excuses pour le désagrément et les coûts qui ont été associés à cette recherche; cependant, l’individu a plutôt déclaré avec arrogance ‘C’est un bon entraînement pour eux [les sauveteurs]’»,a écrit le maire au commandant du NCSM Prevost en se référant aux propos du plongeur rapportés dans un journal local, le Sarnia Observer.

Il va sans dire que déclencher une opération de recherche pour le seul plaisir de tourner une vidéo de quatre minutes à sa propre gloire à l’aide de sa GoPro ne démontre peut-être pas un sen des responsabilités très poussé. Ne reste plus à souhaiter qu’il ne s’achète pas un drone…

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.