Alliés du front Al-Nosra et djihadistes de l’EI s’affrontent en Syrie sur le plateau du Golan

0
Le bilan des combats féroces dans la province de Hassaka (nord-est) qui opposent l'EIIL au Front Al-Nosra depuis 10 jours s'est élevé à au moins 120 morts, dont 56 pour la seule journée de samedi (OSDH)
Combats féroces dans la province de Hassaka (nord-est) qui opposent l’EIIL au Front Al-Nosra (OSDH)

Des combats ont opposé mardi pour la première fois des rebelles syriens alliés au Front Al-Nosra et des jihadistes proches du groupe Etat islamique (EI) sur le plateau du Golan, à la lisière des positions israéliennes, selon une ONG et l’opposition.

Le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, a indiqué à l’AFP que des groupes rebelles, des islamistes et des jihadistes d’Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, ont affronté Jaich al-Jihad, un groupe qui a fait allégeance à l’EI, dans la localité d’Al-Qahtaniyé, non loin de la partie du Golan occupée par Israël.

« Ce sont des batailles importantes car l’EI est maintenant présent dans le sud de la Syrie et se trouve près de la ligne de cessez-le-feu (avec Israël) sur le Golan » a-t-il dit.

Il a précisé que 12 rebelles et membres du Front Al-Nosra avaient été tués de même que sept combattants du camp adverse. Quinze membres de Jaich al-Jihad ont été faits prisonniers, selon lui.

Durant les combats, Israël a annoncé que deux obus de mortier tirés du Golan s’étaient abattus sur le secteur qu’il occupe sans faire de victime.

La partie du Golan occupée par Israël est régulièrement frappée par des projectiles venus de Syrie où la guerre fait rage depuis plus de quatre ans.

Jaich al-Islam est une formation récente qui a des liens avec l’EI, selon l’expert français du jihadisme, Romain Caillet. Ce dernier a indiqué que deux commandants de nationalité saoudienne du Front Al-Nosra ont été tués lundi soir dans les combats.

Pour sa part, Issam al-Rayes, porte-parole de la coalition du « Front sud » de la rébellion, a précisé à l’AFP que Jaich al-Islam, était présent dans et autour de Qahtaniyé.

Parlant à partir de la Jordanie où il se trouve, il a précisé que les tensions s’étaient avivées après que Jaich al-Jihad a prêté allégeance à l’EI.

Les combats ont commencé lundi après que les combattants de Jaich al-Jihad ont tendu un piège à un convoi de rebelles du « Front sud » tuant six d’entre eux, a-t-il ajouté. « Le Front Al-Nosra a rejoint la bataille car Daech (un acronyme de l’EI en arabe) est notre ennemi commun ».

Selon M. Rayes, les rebelles du « Front sud » préparaient une offensive de grande envergure contre les positions du régime au nord de Qahtaniyé mais les combats l’ont retardée.

Les commentaires sont fermés.