Inculpation d’un homme soupçonné d’un projet d’attentat contre l’armée

0
L'homme, John Booker, 20 ans, est soupçonné d'avoir voulu faire exploser un véhicule piégé contre la base militaire de Fort Riley près de Manhattan, au Kansas. (Facebook)
L’homme, John Booker, 20 ans, est soupçonné d’avoir voulu faire exploser un véhicule piégé contre la base militaire de Fort Riley près de Manhattan, au Kansas. (Facebook)

Un jeune homme de 20 ans, soupçonné de préparer un attentat-suicide «soi-disant au nom du groupe État islamique» contre une base militaire au Kansas (centre des États-Unis) et qui était surveillé depuis des mois par le FBI, a été arrêté et inculpé vendredi au moment où il voulait mettre son projet à exécution.

L’homme, John Booker, 20 ans, originaire de Topeka au Kansas, a été arrêté et inculpé pour avoir voulu faire exploser un véhicule piégé contre la base militaire de Fort Riley près de Manhattan, au Kansas, a précisé le ministère de la Justice.

Le jeune homme a été arrêté vendredi matin alors qu’il s’apprêtait à faire exploser près de la base une bombe, qu’il ne savait pas inerte, en présence de deux agents du FBI qu’il croyait ses complices.

Barry Grissom, procureur fédéral du Kansas, a indiqué lors d’une conférence de presse à Kansas City que le public ou les militaires n’avaient jamais été mis en danger. «Sans qu’il le sache, les matériaux utilisés pour fabriquer la bombe étaient inertes», a-t-il expliqué.

L’homme projetait l’attentat «soi-disant au nom du groupe État islamique», a ajouté le procureur.

John Booker, également présenté dans les documents de justice comme Mohammed Abdullah Hassan, devait comparaître dans la journée devant une cour fédérale de Topeka, la capitale du Kansas.

Il a été inculpé de tentative d’utiliser une arme de destruction massive, tentative d’atteinte à la propriété avec un explosif, et tentative d’aide à une organisation terroriste étrangère. Il risque la prison à vie.

Le jeune homme avait été interrogé puis était resté sous la surveillance du FBI depuis qu’il avait publié sur Facebook en mars 2014 des messages de soutien au jihad.

À la fin de l’année dernière, il avait précisé ses menaces après avoir rencontré un, puis deux, agents du FBI se faisant passer pour des complices et un personnage de haut rang préparant des attentats.

Il avait à de nombreuses reprises déclaré qu’il voulait tuer des militaires américains en se disant d’abord proche de l’organisation terroriste Al-Qaïda, selon le témoignage du FBI publié par le ministère de la Justice.

Il avait ensuite envisagé d’enlever un militaire de haut rang avant de décider d’un attentat-suicide parce qu’ainsi, il «ne pouvait pas être capturé, toutes les preuves seraient détruites et il était sûr d’atteindre son objectif», selon le FBI.

Le jeune homme avait ensuite commencé à acheter des composants pour fabriquer une bombe, enregistré une vidéo revendiquant son attentat et proclamant son allégeance à l’organisation État islamique et son chef Abou Bakr al-Baghdadi.

John Booker avait tenté de rejoindre les rangs de l’armée en 2014 avec l’intention de mener un attentat en son sein, mais cette entrée lui avait été refusée après qu’il avait été interrogé par le FBI.

Fort Riley abrite la Première division d’infanterie.

Les commentaires sont fermés.