Irak: après Tikrit, le Premier ministre dit vouloir reprendre Al-Anbar à l’EI

0
Le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi à Najaf (Irak) le 20 octobre 2014 (Haidar Hamdani/AFP)
Le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi à Najaf (Irak) le 20 octobre 2014 (Haidar Hamdani/AFP)

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a indiqué mercredi que la prochaine bataille des forces gouvernementales sera de reprendre la province d’Al-Anbar des mains des jihadistes du groupe extrémiste Etat islamique.

Notre prochaine étape et bataille sera ici sur les terres d’Al-Anbar, pour la libérer complètement, a-t-il déclaré dans une base de cette province de l’ouest de l’Irak, frontalière de la Syrie, selon un communiqué de ses services.

S’exprimant mercredi à Amman à l’issue d’une réunion des représentants de la Coalition antijihadistes dirigée par les Etats Unis, le ministre irakien de la Défense, Khaled al-Obaidi a promis de bonnes nouvelles concernant al-Anbar et autres villes d’Irak.

Les autorités irakiennes avaient annoncé le 31 mars la reconquête de Tikrit, ville stratégique du nord du pays où les jihadistes de l’EI avaient conquis de vastes pans de territoire depuis leur offensive fulgurante de juin dernier.

Après la reprise de Tikrit, située à 160 km au nord de Bagdad, les autorités avaient également suggéré une offensive sur Ninive, bastion de l’EI plus au nord et première province d’Irak à tomber aux mains des jihadistes.

Avant même l’offensive lancée en juin dernier par l’EI en Irak, le gouvernement avait perdu depuis six mois le contrôle sur une partie de la vaste province désertique d’Al-Anbar (ouest), frontalière de la Syrie où l’EI occupe également plusieurs zones–, la Jordanie et l’Arabie saoudite ainsi que de la province de Bagdad.

Les commentaires sont fermés.