Lancement de l’exercice final de disponibilité opérationnelle MAPLE RESOLVE 2015

0
Des membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) participaient à une attaque simulée lors de l’exercice Maple Resolve, à Wainwright (Alberta), l'an dernier(Photo: caporal Tina Gillies, Section d’imagerie de la Base des Forces canadiennes, Wainwright)
Des membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) participent à une attaque simulée lors de l’exercice Maple Resolve, à Wainwright (Alberta), en 2012. (Caporal Tina Gillies/Section d’imagerie de la Base des Forces canadiennes Wainwright)

Environ 6 750 membres de l’Armée canadienne, de l’Aviation royale canadienne et des forces armées des États-Unis et du Royaume-Uni participent au plus important exercice de l’Armée canadienne de l’année au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres, à Wainwright, en Alberta, jusqu’au 23 mai.

Cette année, l’exercice MAPLE RESOLVE, qui permet aux membres de l’Armée canadienne de parfaire leurs compétences dans un contexte opérationnel réaliste, a atteint une complexité et une ampleur inédite.

Dans un environnement interarmées, inter organisationnel, pangouvernemental et multinational, MAPLE RESOLVE met à l’essai l’état de préparation des unités participantes au déploiement partout dans le monde.

Dans cette édition 2015, 5 200 membres de l’Armée canadienne et 700 membres de l’Aviation royale canadienne participent à l’exercice Maple Resolve.

L’essentiel des membres de l’armée Canadienne qui y prennent part sont issus de la force opérationnelle à haut niveau de préparation désignée du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, basé à Valcartier, au Québec.

Pour ce qui est des membres de l’Aviation royale canadienne, ils proviennent du 430e Escadron tactique d’hélicoptères, situé à Valcartier, et du 450e Escadron tactique d’hélicoptères, à Kingston.

Côté alliés, on notera la présence  de 700 militaires américains venant de 22 unités de l’US Army, de la Réserve de l’US Army et de la National Guard. Les 150 militaires britanniques issus des Scots Guards complètent la liste des participants.

Rappelons que l’exercice MAPLE RESOLVE est l’apogée de l’instruction annuelle de l’Armée canadienne. Orchestré par le Centre canadien d’entraînement aux manœuvres Situé à Wainwright, en Alberta, il s’agit de l’ultime exercice de validation avant qu’une force opérationnelle puisse être déclarée prête à un déploiement dans le cadre d’opérations nationales ou internationales.

«Chaque année, l’exercice MAPLE RESOLVE valide l’état de préparation des forces à haut niveau de préparation et j’ai bon espoir qu’encore une fois, l’Armée sera forte, fière et prête à répondre à l’appel du devoir.»
Lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne

«L’exercice MAPLE RESOLVE réunit près de 6 750 militaires de partout au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Unis pour leur offrir un entraînement exigeant à immersion complète axé sur les opérations dans l’ensemble du spectre afin de les préparer à mener les missions futures», a déclaré pour sa part le Major-général Jean-Marc Lanthier, commandant du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne.

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.