Le NCSM Donnacona s’exerce aux interventions d’urgences sur le Saint-Laurent (PHOTOS/VIDÉO)

0

Les réservistes de la Marine royale canadienne du NCSM Donnacona ont procédé à un exercice ce samedi 18 sur le Saint-Laurent près des îles de Boucherville et dans le vieux-port de Montréal. L’occasion de s’entraîner à effectuer des interventions d’urgences et de maintenir leurs compétences opérationnelles.

Tout au long de la journée, près de 75 réservistes du NCSM Donnacona ont effectué des exercices impliquant la section des embarcations ainsi que l’équipe de plongée, tous deux reliés à un centre des opérations basé au Vieux-port près de la pointe du moulin à vent.

De la simulation d’opérations de recherche et sauvetage maritime, en passant par des manœuvres de navigation et patrouilles dans les eaux du Saint-Laurent ou encore la tenue d’exercices de plongée; le scénario de cet entraînement englobait les divers types d’actions susceptibles d’être menées en cas de situations maritimes d’urgences.

D’ordre logistique, l’autre principal défi résidait dans l’établissement d’un centre des opérations capable de communiquer efficacement avec les sections déployées et qui soit ensuite apte à diffuser efficacement les informations reçues auprès de la chaîne de commandement.

Un tel exercice de la marine a pour objectif de parfaire les compétences des membres de la réserve en matière d’interventions maritimes d’urgences et de s’assurer que celle-ci soit en mesure, si besoin, de prêter mains forte aux forces de police civiles, par exemple en cas de catastrophes naturelles graves.

L’Opération LOTUS survenue en 2011 lors des inondations sur le Richelieu dans un contexte où les forces de police étaient débordées et avaient fait appel aux forces de la marine rappelle l’utilité et la pertinence d’un exercice comme celui-ci.

Comme nous l’a expliqué le commandant de l’exercice, le capitaine de corvette Mathieu Leroux, «l’une de nos mission comme marin réserviste au Canada c’est de fournir une assistance aux autorités civiles, en cas d’inondations, ou de désastre naturel».

On notera que la journée s’est déroulée sous les yeux avertis du capitaine de vaisseau Jill Marrack, commandante adjointe de la Réserve navale du Canada qui a notamment embarqué à bord d’un des zodiacs en exercice.

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.