Le NCSM Margaret Brooke sera le 2e navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique

0
Margaret Martha Brooke prêtera son nom au 2e navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique. (MDN)
Margaret Martha Brooke prêtera son nom au 2e navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique. (MDN)

Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, a aujourd’hui annoncé qu’un navire de patrouille extracôtier de l’Arctique (NPEA) sera nommé en l’honneur de Margaret Brooke, infirmière militaire de la Marine royale canadienne durant la Seconde Guerre mondiale.

Mme Brooke a été décorée pour sa bravoure (au combat) pendant la Seconde Guerre mondiale, à la suite du torpillage et du naufrage du traversier terre-neuvien SS Caribou, le 13 octobre 1942, dans le détroit de Cabot au large de Terre-Neuve.

Alors qu’il traversait le détroit Cabot au large de Terre-Neuve, le SS Caribou a été torpillé par le sous-marin allemand U-69 qui effectuait sa plus longue patrouille de la guerre (83 jours). Tandis que le navire coulait et luttant pour sa propre survie, la capitaine de corvette Brooke a fait tout son possible pour sauver la vie de sa collègue et amie, l’infirmière militaire et enseigne de vaisseau Agnes Wilkie, tandis que les deux femmes s’agrippaient à des cordes sur une embarcation de sauvetage chaviré. Malgré les efforts héroïques de la capitaine de corvette, qui tenait son amie par un bras, cette dernière a succombé à l’eau glaciale.

Pour cet acte d’altruisme, la capitaine de corvette Brooke a été nommé membre (division militaire) de l’Ordre de l’Empire britannique.

Après la nomination du premier navire de sa classe, le NCSM Harry DeWolf, le deuxième navire sera donc nommé le NCSM Margaret Brooke. Les quatre autres noms des NPEA seront dévoilés dans un proche avenir.

«Les navires de patrouille extracôtiers de l’Arctique porteront les noms de héros de la Marine canadienne qui ont fait preuve de leadership exceptionnel et de bravoure pendant qu’ils servaient dans la Marine en temps de guerre. Le fait que Margaret Brooke prête son nom à l’un de nos navires constitue un réel privilège pour notre pays, puisque son courage et son abnégation ont inspiré, et continueront d’inspirer, des générations de membres du personnel de la Marine canadiennes, pour des années à venir», a déclaré Jason Kenney, par voie de communiqué.

La construction du premier navire extracôtier et de l’Arctique, Harry DeWolf, doit commencer au début de l’automne.

«J’ai été bouche bée d’apprendre que mes actions en tant que survivante du naufrage du SS Caribou ont mené la Marine royale canadienne à ma porte, s’est étonnée pour sa part Margaret Brooke. Cela est encore plus surprenant puisque cet événement arrive en même temps que la mention de mon nom dans le roman récemment publié par Suzanne North, Flying Time […] Je suis toujours très fière des nombreuses années que j’ai passé à servir au sein de la Marine royale canadienne, et je remercie tous ceux et celles qui ont fait en sorte que mon 100e anniversaire fût une occasion d’autant plus mémorable.»

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.