Les attaques de drones américains coordonnées depuis la base allemande de Ramstein

0
284
La base de Ramstein est le quartier général des forces aériennes américaines en Europe(Justin Ward/U.S. Army Corps of Engineers photo by Justin Ward)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La base de Ramstein est le quartier général des forces aériennes américaines en Europe(Justin Ward/U.S. Army Corps of Engineers photo by Justin Ward)
La base de Ramstein est le quartier général des forces aériennes américaines en Europe(Justin Ward/U.S. Army Corps of Engineers photo by Justin Ward)

Le centre technologique du programme de drones américain se trouverait dans la base militaire de Ramstein en Allemagne, rapporte samedi influent hebdomadaire allemand d’investigation Spiegel, s’appuyant sur des documents des services secrets américains dont il a eu copie.

Selon l’hebdomadaire allemand , des documents datant de juillet 2012 dévoilent le mécanisme de contrôle des drones appartenant à la CIA et à la US Air Force.

Les États-Unis ont mené des dizaines d’attaques de drones contre Al-Qaïda au Yémen, la branche la plus active du réseau selon Washington. (US Air Force)

Les drones sont régulièrement utilisés par les Américains en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Somalie et dans d’autres pays contre des terroristes qui seraient impossible à atteindre autrement.

Les documents obtenus par le journal semblent indiquer que la quasi-totalité des attaques de drones américains sont dirigées depuis la base de la US Air Force située à Ramstein, dans le nord de l’Allemagne, d’où les instructions sont directement transmises aux drones sur le terrain.

Créée en 1957, la base de Ramstein est le quartier général des forces aériennes US en Europe (USAFE) et l’une des bases européennes de l’Otan. En 2005, les médias ont rapporté que la base avait été utilisée pour transporter des prisonniers de prisons secrètes de la CIA en Europe.

L,hebdomadaire allemand souligne qu’alors que les dommages collatéraux causés par les attaques de drones font l’objet d’une vive controverse, la présence de centre de contrôle sur le territoire allemand pourrait engager la responsabilité de l’Allemagne et placer la chancelière fédérale Angela Merkel dans une position délicate, la base de Ramstein ne pouvant pas être considérée comme un élément extraterritorial.

Malgré toutes les précautions, les attaques de drones ne peuvent se faire sans qu’il y ait des dommages collatéraux. Ainsi, au Pakistan, 337 attaques de drones ont été menées entre 2004 et 2012, dans lesquelles entre 1.900 et 3.220 personnes ont été tuées. Selon diverses estimations, entre 290 et 550 d’entre eux étaient des civils innocents.

Toutefois, toujours selon le Spiegel, Berlin ne devrait pas se formaliser outre mesure de la réticence de Washington à donner des explications sur les activités de ses forces armées coordonnées depuis la base de Ramstein, ce problème passant au second plan devant l’importance et l’urgence de la lutte contre les groupes terroristes comme l’Etat islamique.