Népal: un deuxième CC-177 de l’Aviation royale canadienne pour rapatrier les Canadiens

0
Un deuxième avion militaire canadien C-17 Globemaster en route pour le Népal le 28 avril (Combat Camera)
Un deuxième avion militaire canadien C-17 Globemaster en route pour le Népal le 28 avril (Combat Camera)

Un deuxième avion militaire CC-177 est en route pour le Népal et pourra aider à évacuer des Canadiens qui sont coincés là-bas depuis le puissant tremblement de terre de samedi, ont fait savoir les autorités canadiennes à Ottawa ce mardi.
—-
Mise à jour au 29/04/2015

Le premier CC-177 transportant une équipe de reconnaissance des opérations humanitaires a atterri à Katmandou aujourd’hui, tel que prévu, avec 31 membres des Forces armées canadiennes et le deuxième qui a quitté le Canada, transportant plus d’équipement et de personnel, est toujours attendu au Népal jeudi.

—-

«Le dimanche 26 avril, le premier ministre Harper a autorisé l’envoi d’une équipe d’évaluation — qui est arrivée ce matin au Népal — et des éléments de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe [EICC] pour apporter du soutien à la crise humanitaire au Népal», a rappelé le ministre des Affaires étrangères, Rob Nicholson, qui faisait le point de la situation ce matin.

«L’appareil CC-177 Globemaster de la base des Forces canadiennes de Trenton, en Ontario, est actuellement en route vers la région et transporte des éléments de l’EEIC, des fournitures de secours, du personnel médical et des pompiers qui font partie de l’équipe de recherche et sauvetage en milieu urbain de niveau opérationnel léger», a dit le ministre, précisant que «Les Forces armées canadiennes positionnent actuellement leur personnel et leurs ressources afin de pouvoir réagir rapidement à la suite du séisme au Népal et transporter dans la mesure du possible les Canadiens en lieu sûr».

Le premier CC-177, qui doit atterrir à Katmandou mercredi avec de l’équipement pour aider la population locale, pourra ensuite emmener à bord 100 personnes. Il devrait pouvoir quitter le jour même, ont indiqué les responsables en point de presse au ministère des Affaires étrangères à Ottawa.

Les Canadiens ne seront toutefois pas rapatriés directement au pays, mais plutôt jusqu’à New Delhi, en Inde, où les autorités consulaires les aideront ensuite à se trouver des places sur des vols commerciaux.

Si plus de Canadiens ont besoin de quitter le pays, ils pourront alors monter à bord deuxième CC-177 qui doit arriver, lui, à Katmandou le lendemain,jeudi.

«Nous travaillons avec nos partenaires et nos alliés afin d’évacuer les Canadiens en toute sécurité vers des pays avoisinants. Un point de service consulaire a été mis sur pied au Phora Durbar American Club, situé dans le centre de Katmandou (près du quartier Thamel). Des autorités canadiennes tentent d’identifier des vols commercialisés en plus d’établir des plans d’évacuation pour transporter les Canadiens vers New Delhi au moyen d’appareils du ministère de la Défense nationale», a déclaré le ministre Nicholson.

Aucun Canadien n’aurait perdu la vie lors du puissant tremblement de terre de samedi, selon les informations disponibles pour l’instant.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.