Opération SIRONA: troisième rotation pour les Forces armées canadiennes

0
138
Du personnel médical et de soutien des Forces armées canadiennes quittent la Base des Forces canadiennes Trenton, le 4 avril 2015, pour aller suivre un entraînement spécialisé au Royaume-Uni avant d’être déployé en Sierra Leone dans le cadre de l’opération Sirona. (Caporal Levarre McDonald/Services d'imagerie de la 8e escadre Trenton)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Du personnel médical et de soutien des Forces armées canadiennes quittent la Base des Forces canadiennes Trenton, le 4 avril 2015, pour aller suivre un entraînement spécialisé au Royaume-Uni avant d’être déployé en Sierra Leone dans le cadre de l’opération Sirona. (Caporal Levarre McDonald/Services d'imagerie de la 8e escadre Trenton)
Du personnel médical et de soutien des Forces armées canadiennes quittent la Base des Forces canadiennes Trenton, le 4 avril 2015, pour aller suivre un entraînement spécialisé au Royaume-Uni avant d’être déployé en Sierra Leone dans le cadre de l’opération Sirona. (Caporal Levarre McDonald/Services d’imagerie de la 8e escadre Trenton)

Aujourd’hui, un troisième groupe des Forces armées canadiennes a quitté le Royaume-Uni  à destination de Kerry Town, en Sierra Leone, dans le cadre de l’opération SIRONA.

Les membres des Forces armées canadiennes s’apprêtent à effectuer une nouvelle rotation en Afrique de l’Ouest afin d’assurer la continuité de la participation canadienne dans la lutte contre l’épidémie du virus Ebola.

Afin d’assurer une préparation optimale aux soldats canadiens avant leur déploiement, les militaires se sont entraînés au centre d’entraînement de pointe des services médicaux de l’armée britannique situé à Strensall, au Royaume-Uni.

Cette rotation remplacera le deuxième groupe de médecins, d’infirmiers et de secouristes militaires ainsi que le personnel de soutien et de commandement des FAC qui se trouve à la Kerry Town Treatment Unit du Royaume-Uni.

J’ai vu de mes propres yeux à Kerry Town l’environnement intense dans lequel ils doivent travailler, y compris le stress physique et le stress psychologique auxquels ils sont confrontés lorsqu’ils soignent des patients atteints du virus contagieux et mortel et en empêchent la propagation. Jean-Robert Bernier, médecin-chef et commandant du Groupe des services de santé des Forces canadiennes

Après une période d’acclimatation, la nouvelle équipe canadienne dirigée par le lieutenant-colonel Colleen Forestier qui provient essentiellement du 1er Hôpital de campagne de la garnison de Petawawa prendra donc la relève de l’Opération SIRONA.

Rappelons que cette dernière qui incarne l’engagement du gouvernement canadien dans la lutte contre l’épidémie qui sévit en Afrique de l’Ouest s’inscrit en appui à l’opération militaire Gritrock menée par le Royaume-Uni.

Sur place, les Forces auront pour but de fournir des soins médicaux essentiels aux professionnels de la santé locaux et internationaux qui ont été exposés au virus Ébola.

À cette occasion, le ministre de la Défense nationale Jason Kenney a rappelé que «le Canada continue d’appuyer l’effort international déployé pour contenir la propagation du virus Ébola en Afrique de l’Ouest. Grâce au travail indispensable des professionnels de la santé des Forces armées canadiennes, nous sauvons des vies».