Phases de test pour le simulateur de vol Twin Otter qui ouvrira l’année prochaine

0
Des représentants de Pacific Sky et du CNRC posent à côté du simulateur de vol de Twin Otter. (Pacific Sky Aviation Inc.)
Des représentants de Pacific Sky et du CNRC posent à côté du simulateur de vol de Twin Otter. (Pacific Sky Aviation Inc.)

Pacific Sky Aviation Inc, l’entreprise à l’origine du projet, a annoncé qu’une nouvelle étape du développement du simulateur de vol a été franchie après la réalisation d’une première phase de test. L’ouverture de ce dernier est prévu pour la mi 2016 à l’aéroport international de Victoria.

«C’est un projet marquant pour notre entreprise et nos clients à travers le monde, qui font confiance à Pacific Sky, pour fournir un véritable entrainement aux équipages de Twin Otter qui n’est pour l’instant accessible que pour les équipages les plus confirmés des vols commerciaux», affirme Michael Coughlin, le directeur général de la firme.

L’équipe de Pacific Sky Aviation Inc. vient d’annoncer qu’elle venait de mener à bien la première des deux phases de test.

Pendant 4 semaines, les équipes de recherche ont effectué plus de 800 manœuvres dans les airs et au sol pour collecter des données de vol qui permettrons par la suite de rendre la simulation finale des plus réalistes.

Ces premiers tests qui représentent une avancée considérable pour le projet ont été réalisé en partenariat avec le Conseil National de la Recherche d’Ottawa (CNR).

«Le conseil national de la recherche a été choisi comme partenaire pour le programme de simulation en raison de l’étendue des connaissance de l’organisation en matière de test de vol, et ils ont certainement dépassé nos espérances», se félicite Michael Coughlin soulignant «l’expérience en matière de collecte de donnée de simulation» et le «savoir-faire» du CNR.

A partir du 13 avril prochain, une seconde phase de test sera réalisée sur un modèle de Twin Otter de la série 400 équipé de flotteur amphibie.

Dans les eaux qui entourent Victoria, en Colombie-Britannique, plus de 400 manœuvres sont prévues sur deux semaines pour recueillir des données sur la façon dont la version flottante de Twin Otter effectue des manœuvres telles que le roulage, le décollage, l’atterrissage et l’amarrage dans des conditions maritimes variées.

La construction du simulateur a proprement parlé devrait débuter dans le courant de l’été 2015.

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.