Premier exercice pour la force très réactive de l’Otan, en République Tchèque et aux Pays-Bas

0
Sept pays membres de l'OTAN envisagent de constituer une nouvelle force de réaction rapide d'au moins 10.000 soldats en vue de renforcer la défense de l'Alliance face à la situation en Ukraine (Ria)
Sept pays membres de l’OTAN envisagent de constituer une nouvelle force de réaction rapide d’au moins 10.000 soldats en vue de renforcer la défense de l’Alliance face à la situation en Ukraine (Ria)

L’Otan a déployé quelque 1.500 soldats, aux Pays-Bas et en République Tchèque, lors du premier exercice de sa nouvelle force de réaction très rapide (VJTF), a annoncé jeudi un officier sur l’aéroport de Chrudim, à 100 km à l’est de Prague.

Quelque 900 Allemands et 200 Néerlandais entre autres participent à cet exercice aux Pays-Bas, et 150 Tchèques dans leur pays, a précisé le commandant Marek Marszalek, du commandement de l’Otan à Naples.

Ils ont reçu l’ordre, il y a deux jours, de se déplacer depuis leur caserne jusqu’au point d’embarquement, a-t-il dit.

Baptisé Noble Jump, ce premier exercice d’alerte doit permettre d’évaluer le degré de préparation de la force interarmées à très haute réactivité, dont la création a été décidée à la suite du sommet de l’Otan à Newport en septembre 2014, pour renforcer le flanc oriental de l’Alliance face aux ambitions de Moscou.

Ainsi, les journalistes conviés à l’aéroport néerlandais d’Eindhoven ont pu voir les paras, treillis vert et béret rouge, transporter leurs gros sacs à dos entre leurs camions et un gros avion de transport militaire.

Ce que j’ai vu, c’est que l’organisation et les procédures sont en place, a dit le général Kees Matthijssen, commandant de la 11e brigade aéroportée néerlandaise.

Nous avons suivi un timing très serré, mais c’est nécessaire pour être certains que tous les soldats, avec leur équipement, avec tout l’équipement de leur unité, avec les véhicules, leurs stocks etc. sont prêts en 48 heures tout au plus, a-t-il ajouté.

Même explication en République Tchèque: l’objectif clé est de tester le nouveau concept de déploiement rapide en quelques dizaines d’heures à partir du moment de l’ordre donné, et non en quelques dizaines de jours comme auparavant, a dit aux journalistes à Chrudim (centre) le général tchèque Jiri Baloun.

Le scénario est situé dans les pays baltes. Vous pouvez imaginer le contexte vous-même, a ajouté l’officier, dans une allusion au rôle prêté à la Russie dans le conflit en Ukraine.

L’annexion de la Crimée il y a un an par la Russie avait suscité des craintes dans plusieurs pays d’Europe centrale qui ont rejoint l’Otan après la fin de la guerre froide, et notamment dans les pays baltes qui avaient été occupés par l’URSS pendant près de 50 ans.

Un exercice plus spectaculaire, Noble Jump 2, est prévu en juin en Pologne, avec le déploiement de troupes alliées venues d’Allemagne, des Pays-Bas, de Norvège et de République Tchèque, sur le terrain militaire de Zagan (ouest).

Quelque 25.000 soldats de l’Otan seront ensuite déployés en Italie, au Portugal et en Espagne, pour un autre exercice de la force de réaction très rapide en octobre et en novembre, a ajouté le commandant Marszalek.

Les commentaires sont fermés.