Reprise des raids aériens saoudiens contre la capitale du Yémen

0
122
Un homme passe devant un véhicule détruit par des frappes aériennes de la coalition arabe à Sanaa (Yémen) le 21 avril 2015 (Mohamed Huwais/AFP)
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Un homme passe devant un véhicule détruit par des frappes aériennes de la coalition arabe à Sanaa (Yémen) le 21 avril 2015 (Mohamed Huwais/AFP)
Un homme passe devant un véhicule détruit par des frappes aériennes de la coalition arabe à Sanaa (Yémen) le 21 avril 2015 (Mohamed Huwais/AFP)

Au moins cinq raids aériens ont visé dimanche des positions militaires et les abords du palais présidentiel dans la capitale yéménite Sanaa. Près du port d’Aden, des navires de guerre étrangers ont pilonné des positions des rebelles chiites Houthis.

Il s’agit des premiers bombardements à Sanaa depuis que la coalition arabe formée par l’Arabie saoudite a annoncé, il y a près d’une semaine, la fin de son offensive aérienne contre les miliciens chiites Houthis et leurs alliés. Cette suspension est restée lettre morte, les combats se poursuivant notamment dans le Sud près d’Aden et de Taëz, les deuxième et troisième villes du pays.

A Aden, la grande ville du sud du pays, des habitants ont vu des navires de guerre bombarder pour la première fois les abords immédiats du port commercial et de l’arsenal.

Selon eux, de violents combats avaient auparavant opposé dans ce secteur les miliciens Houthis et les unités de l’armée qui les ont ralliés aux défenseurs de la ville fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui ont utilisé, pour la première fois là aussi, des roquettes Katioucha.

Dans la province de Dalea, les combattants sudistes disent avoir repris grâce à l’appui aérien saoudien plusieurs zones rurales et tué 25 Houthis pendant les combats.