Syrie: le groupe Etat islamique abat un avion du régime dans le sud

0
Des forces de sécurité irakiennes occupent une position lors d'affrontements avec les djihadistes dans le quartier Hosh de Ramadi le 11 mars 2014. (Azhar Shallal/AFP)
Des forces de sécurité irakiennes occupent une position lors d’affrontements avec les djihadistes dans le quartier Hosh de Ramadi le 11 mars 2014. (Azhar Shallal/AFP)

Le groupe extrémiste Etat islamique a abattu vendredi un avion du régime syrien dans une province du sud du pays selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), des sympathisants jihadistes annonçant sur Twitter la capture d’un pilote.

De son côté, la télévision d’Etat syrienne a rapporté « la chute d’un avion militaire lors d’une mission d’entraînement près du village de Khalkhala dans la province de Soueida, en raison d’une faille technique », précisant que « les recherches se poursuivaient pour retrouver le pilote ».

« L’EI est parvenu à faire tomber un avion militaire à l’est de l’aéroport de Khalkhala dans la province méridionale de Soueida, et le sort de ceux qui étaient à bord reste inconnu », indique l’OSDH, une organisation basée en Grande-Bretagne qui s’appuie sur un réseau de sources sur le terrain.

Le 11 avril, l’EI avait étendu pour la première fois ses opérations jusqu’au sud de Damas, en attaquant Khalkhala, le seul aéroport militaire dans la province de Soueida, jusque-là largement épargnée par le conflit qui ravage la Syrie depuis quatre ans.

Des comptes Twitter pro-EI ont annoncé quand à eux la « capture à Khalkhala d’un pilote noussaïri », terme par lequel les jihadistes sunnites désignent les alaouites, communauté minoritaire en Syrie dont est issu le président Bachar al-Assad.

L’aéroport est situé près de l’autoroute reliant la ville de Soueida, aux mains de l’armée, à Damas, selon l’OSDH.

Ce n’est pas la première fois que l’EI capture un avion militaire en Syrie.

Le 3 février, l’EI a diffusé une vidéo qui a choqué le monde entier, montrant un pilote jordanien brûlé vif après avoir été pris en otage à la suite du crash de son F-16 en Syrie.

Maaz al-Kassasbeh menait un raid sur des positions de l’EI dans le cadre de la coalition internationale anti-jihadistes lorsqu’il avait été capturé en décembre dernier.

Les commentaires sont fermés.