Un premier CC-177 Globemaster évacue des Canadiens du Népal vers l’Inde

0
Près d'une centaine de personnes, en majorité canadiennes, sont évacués du Népal vers l'Inde, le 29 avril 2015. (Cpl Kevin McMillan)
Près d’une centaine de personnes, en majorité canadiennes, sont évacués du Népal vers l’Inde, le 29 avril 2015. (Cpl Kevin McMillan)

Après avoir atterri mercredi matin chargé de matériel de secours, le premier CC-177 Globemaster de l’Aviation royale canadienne est reparti cette nuit en direction de l’Inde, évacuant près d’une centaine de personnes.

Ce sont 51 Canadiens, 39 Américains, cinq Népalais et un Britannique que les Forces armées canadiennes ont embarqué cette nuit dans leur CC-177, en direction de New Delhi, en Inde. L’avion s’est posé à l’aéroport de la capitale indienne deux heures plus tard.

L’avion était parti de la base de Trenton, en Ontario, dimanche 26, avec à son bord une trentaine de membres de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC), après le tremblement de terre qui a fait plus de 5.000 morts – le Premier ministre népalais parlant même que le bilan dépasse les 10.000 décès!

Le ministre des Affaires étrangères Rob Nicholson a indiqué dans un communiqué qu’«un deuxième Globemaster CC-177 est actuellement en route vers Katmandou avec 51 membres supplémentaires des Forces armées à son bord. Il s’agit notamment de personnel médical, de personnel de coopération civile, de spécialistes des déplacements aériens, de spécialistes des transmissions et de personnel de soutien. L’équipement transporté comprend un véhicule cargo, une ambulance militaire et un lève-palette qui permettront à l’équipe EICC [Équipe d’intervention en cas de catastrophe] de fonctionner sans utiliser les ressources locales. Ce deuxième C-17 servira également à transporter d’autres Canadiens ou d’autres personnes devant être déplacées».

Ce deuxième avion doit arriver jeudi matin à Katmandou.

L’Équipe de soutien stratégique interministérielle (ESSI) qui a débarqué du premier avion doit rencontrer des représentants locaux et internationaux pour évaluer les besoins sur le terrain et identifier des options de mesure de suivi possibles pour le gouvernement du Canada.

Un élément avancé de l’équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) a aussi été déployé pour préparer l’arrivée du gros des troupes et des capacités de l’EICC, qui pourraient être déployés dans les prochains jours. Environ 200 militaires se tiennent prêt à partir à n’importe quel moment à la base de Trenton.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.