Une visite virtuelle du NGCC Amundsen et de ses missions nordiques (INTERACTIF)

0
Le navire de la Garde côtière canadienne NGCC Amundsen (Photo: WikiCommons)
Le navire de la Garde côtière canadienne NGCC Amundsen (Photo: WikiCommons)

Alors que que le brise-glace de recherche canadien NGCC Amundsen s’apprête à quitter les côtes de Terre-Neuve-et-Labrador pour mener sa première expédition de l’année et que les spécialistes des sciences polaires mettent à l’essai les technologies pour mesurer les rigoureuses conditions du vent, des eaux et de la glace dans l’Atlantique Nord, la Fondation canadienne pour l’innovation propose une visite virtuelle du navire et de ses missions nordiques.

En 2003, l’Amundsen s’est doté de laboratoires et d’instruments de pointe financés par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Depuis lors, le navire sert de plateforme aux chercheurs du monde entier pour mieux comprendre l’environnement nordique canadien.

La nouvelle fonctionnalité multimédia permet maintenant de découvrir découvrir, dit le communiqué de la Fondation comment on se sent « au moment de chausser ses bottes de sécurité pour travailler à bord du seul brise-glace de recherche au Canada? »

La fonctionnalité multimédia de la FCI vous transporte sur le pont de ce laboratoire flottant à la rencontre des personnes et des collectivités qui profitent de ses missions de recherche. Il s’agit tout simplement de « cliquer » sur la partie correspondante du navire.

La fonctionnalité multimédia a été créée pour présenter un nouveau rapport rédigé présenté par un groupe d’experts indépendant sur les réalisations de l’Amundsen depuis sa première expédition de recherche.

Elle permet de voir le directeur de projet du NGCC Amundsen, Louis Fortier, qui décrit le sauvetage du brise-glace dans l’intérêt de la science, qui était destiné à la démolition; le chef de mission de l’expédition de recherche actuelle de l’Amundsen, David Barber, qui donne une conférence TEDx pour traiter des changements alarmants des niveaux de glace de mer dans le Nord; le pilote d’un drone sous-marin déployé à partir du puits central de l’Amundsen, Ian Murdock recherche des coraux arctiques jamais encore mis au jour; et une étudiante au doctorat à l’Université McGill, Marianne Falardeau, qui traîne un grand filet derrière le navire pour attraper des espèces marines à l’engraissement qui se trouvent à la base du réseau alimentaire de l’Arctique.

Créée en 1997 par le gouvernement du Canada, la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) a pour mission d’accroître la capacité du pays à mener des projets de recherche et de développement technologique de calibre mondial.


André Rochon, professeur en géologie marine à l’Université du Québec à Rimouski et membre d’ArcticNet, parle de l’importance d’étudier les changements climatiques dans l’Arctique et de sa meilleure journée à bord du NGCC Amundsen (Vidéo/Fondation canadienne pour l’innovation)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.