Après une sortie de piste, un avion de la US Navy plonge dans la baie de San Diego

0
Le T-45 est un jet d'entraînement dont la mission est de former des pilotes de la Navy et du Corps des Marines (US Navy)
Le T-45 est un jet d’entraînement dont la mission est de former des pilotes de la Navy et du Corps des Marines (US Navy)

Un avion T-45C de l’US Navy affectés à l’Escadron d’entraînement NINE (VT-9), stationnée à Meridian, au Mississippi, est fait une sortie de piste au bout de la piste 29 de la Naval Air Station North Island à environ 14 heures vendredi, heure du Pacifique, rapporte la US Navy.

Au moment de l’accident, une seule personne était à bord de l’aéronef, le pilote qui a réussi à s’éjecter de l’avion et est en ce moment sain et sauf.

Avant l’accident, l’avion effectuait un entraînement de routine pour se préparer aux qualifications d’atterrissage sur les porte-avions quand l’accident s’est produit à la base de Coronado, près du centre-ville de la ville californienne de San Diego.

Le T-45 est en effet un jet d’entraînement biplace construit par Boeing et dont la mission est de former des pilotes de la Navy et du Corps des Marines. Alors que le T-45A, qui est devenu opérationnel en 1991, a un cockpit de conception analogique, le T-45C, plus récent (1997), comme celui qui s’est abîmé dans la baie de San Diego vendredi. est construit autour d’un nouveau « glass cockpit » de conception numérique.

Plongeon dans la baie

Ce sont des marins locaux qui l’ont récupéré dans la Baie de San Diego Bay, précise le communiqué de la US Navy. Le pilote a ensuite été évacué par la voie des airs et transporté à l’hôpital pour évaluation, a déclaré de son côté Tanya Castaneda, une porte-parole du port de San Diego, citée par le Stars and Stripes, le journal officiel des forces armées américaines.

« Le pilote, en bon état et capable de se déplacer par lui-même a ensuite eu son congé de l’hôpital en bon état », a pour sa part déclaré un peu plus tard la porte-parole de la US Navy, la Lieutenant Reagan Lauritzen.

Le sexe et l’identité du pilote n’ont toutefois pas encore été dévoilées pas été publié.

Quant à l’appareil, au moment d’écrire ces lignes, selon la télévision locale, l’avion flottait encore dans l’eau peu profonde près d’une digue. La majeure partie de l’avion, toujours selon la télévision locale, semble intacte, mais son « glass cockpit » caractéristique est disparu.

Une enquête de sécurité sera bien sûr effectuée pour déterminer la cause de l’accident.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.