Entraînement des équipages sur les hélicoptères CH-147F Chinook de l’ARC en cours à Petawawa

0
Le centre d'entraînement technique sur les hélicoptères Chinook CH-147F a ouvert ses portes à Petawawa en avril 2015 (Archives/RCAF)
Le centre d’entraînement technique sur les hélicoptères Chinook CH-147F a ouvert ses portes à Petawawa en avril 2015 (Archives/RCAF)

Aujourd’hui au salon CANSEC, le plus important salon professionnel du secteur de la défense au Canada, CAE a annoncé qu’une gamme complète de simulateurs et dispositifs d’entraînement CH-147F Chinook ont complété les essais d’acceptation sur place à la base des Forces canadiennes (BFC) Petawawa et sont maintenant prêts à être utilisés par l’Aviation royale canadienne (ARC).

L’ARC a amorcé la formation provisoire des pilotes à l’aide du dispositif d’entraînement aux systèmes d’armes (WST) CH-147F, indique le communiqué de la compagnie montréalaise, ajoutant que la RCAF et CAE finalisent actuellement d’autres éléments du programme complet d’entraînement des équipages de CH-147F, y compris des didacticiels, et prévoient que le programme complet d’entraînement CH-147F sera prêt pour la formation plus tard cette année.

Le nouveau centre de formation pour les hélicoptères de transport moyen à lourd (MHLH) de l’ARC est situé à la BFC Petawawa en Ontario. CAE est le maître d’œuvre responsable de la conception et du développement d’une solution de formation des équipages CH-147F de l’ARC, et à la suite de l’acceptation officielle, l’entreprise commencera à fournir 20 ans de soutien en service.

«Nous avons fait d’importants progrès avec un programme de formation synthétique de renommée mondiale pour nos équipages de Chinook », a déclaré le lieutenant-colonel Chris McKenna, commandant du 450e Escadron tactique d’hélicoptères, ajoutant que «Le nouveau centre de formation MHLH et les capacités qui seront offertes correspondent en tous points à la stratégie de simulation de l’ARC et nous permettront de maximiser l’utilisation de la formation fondée sur la simulation dans l’ensemble de notre programme d’entraînement.»

CAE a annoncé le 27 mai 2015 qu’une gamme complète de simulateurs et dispositifs d’entraînement CH-147F Chinook ont complété les essais d’acceptation sur place à la base des Forces canadiennes (BFC) Petawawa (ARC)
CAE et son équipe de sous-traitants fournissent une série de dispositifs CH-147F pour appuyer l’entraînement sur le CH-147F de l’ARC,

Les dispositifs d’entraînement CH-147F qui ont complété les essais d’acception sur place incluent, indique le communiqué de l’entreprise:

Un WST CH-147F – un simulateur de missions à système de mouvement complet doté d’un système de mouvement à six degrés de liberté (DOF), d’une plateforme vibrante à 3 axes (3-DOF), d’un écran offrant un champ de vision de 200 degrés sur 60 degrés, et d’un générateur d’images CAE Medallion-6000 avec l’architecture de la base de données commune (CDB);

Un dispositif d’entraînement au vol tactique (TFTD) CH-147F – Un simulateur à base fixe doté d’un écran offrant un champ de vision de 200 degrés sur 60 degrés et du système visuel CAE Medallion-6000 avec l’architecture CDB;

Un dispositif d’entraînement au vol tactique déployable (DTFTD) CH-147F – un simulateur transportable qui peut être déployé sur le théâtre des opérations pour fournir un entraînement préalable au déploiement et des exercices de répétition de missions;

Un simulateur intégré de tir au canon CH-147F – un dispositif d’entraînement conçu précisément pour les mitrailleurs, les arrimeurs et les mécaniciens de bord doté d’un écran offrant un champ de vision de 180 degrés sur 95 degrés et la capacité de mise en réseau avec les WST et TFTD CH-147F.

«L’Aviation royale canadienne met en place le centre d’entraînement synthétique sur les hélicoptères Chinook le plus évolué au monde, et CAE est fière de jouer un rôle clé dans la fourniture d’une solution complète d’entraînement au sol à l’ARC », a déclaré pour sa part Mike Greenley, vice-président et directeur général, Défense et sécurité, CAE Canada. «L’ARC a élaboré une stratégie ambitieuse concernant l’utilisation de l’entraînement fondé sur la simulation pour préparer de façon économique ses membres d’équipage à conserver leur état de préparation, et des centres de formation comme le MHLH à Petawawa aidera l’ARC à atteindre sa vision.»

CAE, connue pour ses technologies de simulation, possède le plus important parc de simulateurs de vol au monde. «Chaque année, nous formons plus de 120 000 membres d’équipage civils et militaires, ainsi que des milliers de professionnels de la santé», peut-on lire sur le site de l’entreprise montréalaise.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.