La Libye arrête 500 migrants en partance vers l’Europe

0
Les rescapés du naufrage d'un bateau de migrants au large de Malte, à leur arrivée le 12 octobre 2013 à La Valette (Matthew Mirabelli/AFP)
Les rescapés du naufrage d’un bateau de migrants au large de Malte, à leur arrivée le 12 octobre 2013 à La Valette (Archives/Matthew Mirabelli/AFP)

Les gardes-côtes libyens ont intercepté dimanche cinq bateaux à bord desquels se trouvaient environ 500 migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, selon des responsables.

La plupart des migrants sont originaires d’Afrique, a affirmé à l’AFP le colonel Reda Issa.

Les embarcations ont été interceptées à 8 miles nautiques des côtes libyennes, et l’ordre leur a été donné de se rendre à Misrata, à l’est de la capitale Tripoli, a-t-il ajouté.

M. Issa n’a pas précisé ce qui attendait les migrants une fois arrivés à Misrata, mais les autorités libyennes ont un centre de détention dans cette ville.

Cette information arrive alors que le weekend-end a été marqué par une multitude d’opérations de secours en Méditerranée.

Près de 3.700 personnes ont été secourues samedi, et plusieurs centaines dimanche. Une dizaine de migrants ont été retrouvés morts.

Chaque jour, des centaines de migrants embarquent depuis les côtes libyennes sur des radeaux de fortune en espérant rejoindre l’Europe. Ils sont en grande majorité originaire de pays d’Afrique, mais certains fuient aussi la Syrie en guerre.

La traversée de la Méditerranée est extrêmement périlleuse. En avril seulement, plus de 1.200 migrants sont morts, dont 750 dans l’une des pires tragédies maritimes depuis des décennies.

Depuis, l’Union européenne a décidé de renforcer sa présence en mer en triplant le budget alloué à son opération en Méditerranée.

La Libye a de tout temps été un point de départ apprécié des passeurs, qui ont profité du chaos né de la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 pour intensifier leurs activités.

Les commentaires sont fermés.