La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones débute ce 19 mai

0
La 21e cérémonie annuelle de remise des diplômes du programme Bold Eagle, tenue au terrain de parade Keller de la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright, en Alberta, le 19 août 2010. Le programme Bold Eagle est un partenariat entre le ministère de la Défense nationale et des organisations autochtones de l’Ouest du Canada. Ce cours assure l’obtention de la qualification militaire de base de la Réserve de l’Armée. Le programme est divisé en deux parties : un camp culturel de quatre jours suivi du cours de qualification militaire de base. (Archives/caporale Tina Gillies/MDN)
La 21e cérémonie annuelle de remise des diplômes du programme Bold Eagle, tenue au terrain de parade Keller de la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright, en Alberta, en 2010.(Archives/caporale Tina Gillies/MDN)

À l’occasion de la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones, qui débute aujourd’hui 19 mai, le Commandant de l’Armée, le lieutenant-général marquis Hainse, a publié un message en sa qualité de champion de la cause des Autochtones pour le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes. Nous reproduisons ici intégralement la déclaration du lieutenant-général.

Message du lieutenant-général Hainse, champion de la cause des Autochtones

La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones débute le 19 mai. En ma qualité de champion pour la cause des Autochtones pour le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes (FAC), je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude aux peuples des Premières Nations de notre territoire pour leurs contributions actuelles et passées à ce pays et à l’Équipe de la défense du Canada, aux militaires et aux civils.

La tradition de service militaire présente dans les cultures des Premières Nations, des Inuits et des Métis de même que leur riche héritage de courage et d’héroïsme montrent que les Autochtones ont été aux premières lignes d’importants conflits du pays tout au long de notre histoire. Lors de la guerre de 1812, plus de 10 000 guerriers des Premières Nations et des Métis sous le commandement du chef de renom Tecumseh ont combattu aux côtés des milices britanniques et canadiennes, une alliance qui s’est avérée cruciale dans le façonnement du Canada.

En dépit des premiers obstacles à la participation des peuples autochtones, cette tradition de service et de sacrifice s’est poursuivie lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, alors que des milliers d’hommes et de femmes autochtones se sont portés volontaires pour servir dans les FAC. Des héros de guerre comme le sergent Francis Pegahmagabow et le sergent Thomas Prince personnifient l’esprit de guerrier et le sentiment profond de patriotisme qui sont une fierté importante pour les cultures des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Le Sgt Pegahmagabow a combattu pour sa nation durant la Première Guerre mondiale et il est rentré au pays pour défendre les droits des Autochtones. Son histoire illustre de façon touchante le thème de la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones de cette année, « L’autodétermination, moyen de s’affirmer.»

Les peuples autochtones du Canada ont continué de répondre à l’appel du devoir du pays. Nous devons une reconnaissance éternelle à ceux qui ont consenti l’ultime sacrifice au service de notre nation, dont le caporal-chef Kristal Giesebrecht, membre des Mohawks de la baie de Quinte, qui a perdu la vie dans un incident impliquant un engin explosif improvisé en Afghanistan en 2010.

Les FAC appartiennent à tous les gens du Canada. Le fait de veiller à l’inclusion et au respect de tous les membres permet à l’organisation de se tenir prête à répondre aux défis qui surviennent dans un monde de plus en plus complexe. Je reconnais et valorise les façons dont les identités culturelles, spirituelles et traditionnelles uniques des membres des Premières Nations, des Inuits et des Métis enrichissent l’éthos militaire des FAC.

Veuillez vous joindre à moi pour célébrer la culture, l’histoire et les contributions des peuples autochtones du Canada durant la Semaine de sensibilisation aux cultures.


Le témoignage (avec sous-titres en français) de Russ Moses, un Indien Delaware originaire de la réserve des Six Nations, près de Brantford, en Ontario. Russ Moses a fait partie des Forces armées canadiennes pendant 15 ans (Vidéo/Armée canadienne)

La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones

La Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones, instaurée en 1992, pour but de mieux sensibiliser les employés de la fonction publique fédérale aux cultures des peuples autochtones qui dessinent le paysage canadien et la fonction publique. Elle a évolué pour devenir une semaine en l’honneur des nombreuses cultures autochtones du Canada, y compris les Métis, les Inuits et les Premières nations.

Le terme «Autochtones» désigne ici «les premiers peuples d’Amérique du Nord et leurs descendants». La Constitution canadienne reconnaît trois groupes d’Autochtones: les Premières nations, les Inuits et les Métis. À travers le Canada, les personnes qui s’identifient comme Autochtones représentent 4 p. 100 de la population canadienne, soit 1 172 790 personnes.

Comme l’a souligné le lieutenant-général Hainse, l’Armée canadienne a une longue et glorieuse histoire avec les Autochtones.

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes a plusieurs programmes pour les Autochtones, notamment des programmes de développement et d’emploi à l’intention des jeunes, qui associent l’enseignement des Autochtones à la formation militaire, tel le programme Bold Eagle.

Bold Eagle est un partenariat entre le ministère de la Défense nationale et des organisations autochtones de l’Ouest du Canada. Ce cours assure l’obtention de la qualification militaire de base de la Réserve de l’Armée. Le programme est divisé en deux parties : un camp culturel de quatre jours suivi du cours de qualification militaire de base.


Le programme Bold Eagle transforme des vies (Armée canadienne)

De plus chaque année, outre la participation à la Semaine de sensibilisation, la première journée de l’été, le 21 juin, à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones, les membres des Forces armées canadiennes célèbrent la diversité culturelle au sein des Forces armées avec leurs «frères et sœurs autochtones» du Canada.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.