Le brigadier-général Lise Bourgon remplace Dan Constable à la tête de la Force opérationnelle interarmées en Irak

Le lieutenant-général Jonathan Vance préside la cérémonie de passation de commandement de la Force opérationnelle interarmées-Irak entre le brigadier-général Dan Constable (à gauche), commandant sortant - et le brigadier-général Lise Bourgon (à droite), au Koweït lors de l'opération IMPACT le 13, 2015 (OP Impact, MDN)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le brigadier-général Lise Bourgon, commandant entrant, Force opérationnelle interarmées en Irak, lors de la passation de commandement le 13 mai 2015 (OP Impact/MDN)
Le brigadier-général Lise Bourgon, commandant entrant, Force opérationnelle interarmées en Irak, lors de la passation de commandement le 13 mai 2015 (OP Impact/MDN)

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée aujourd’hui au Camp Canada, au Koweït, le brigadier-général Lise Bourgon a remplacé le brigadier-général Dan Constable au poste de commandant de la Force opérationnelle interarmées en Irak (FOII).

C’est donc désormais le brigadier-général Bourgon qui assurera le commandement de la FOII et des 600 membres des Forces armées canadiennes (FAC) déployés dans le cadre de l’opération IMPACT.

Le brigadier-général Bourgon, pilote d’hélicoptère maritime au sein de l’Aviation royale canadienne, a occupé des postes de commandement tout au long de sa carrière, notamment celui de commandant du 406e Escadron maritime d’entraînement opérationnel et, plus récemment, celui de commandant de la 12e Escadre Shearwater. Elle a été promue à son grade actuel le 23 avril.

Je suis honorée de diriger une équipe de professionnels aussi bien entraînés qui travaillent sans relâche pour aider à freiner et à affaiblir le groupe EI. Ensemble, nous continuerons l’excellent travail du brigadier‑général Constable et de la première rotation de l’opération IMPACT au sein de la Force de stabilisation au Moyen-Orient.
Brigadier-général Lise Bourgon, commandant entrant, Force opérationnelle interarmées en Irak

Rappelons que sur le théâtre d’opération irakien, La FOII comprend la Force opérationnelle aérienne en Irak (FOAI) ainsi que des équipes de planification et des officiers de liaison travaillant aux côtés de leurs homologues de la coalition. 69 militaires canadiens travaillent notamment avec les forces américaines dans un rôle de consultation stratégique et d’assistance tactique.

Au sein de la FOII, la FOAI contribue aux opérations aériennes de la coalition en menant des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, ainsi que du ravitaillement aérien et des frappes aériennes à l’aide de munitions à guidage de précision.

Le ministre de la Défense Jason Kenney s’est déclaré confiant que sous «ce solide leadership, notre contribution militaire à la lutte mondiale contre le groupe EI continuera de faire la preuve des capacités et des compétences des Forces armées canadiennes et d’être une source de fierté pour toute la population canadienne»

Le Ministre ainsi que le chef d’Etat-Major de la Défense Tom Lawson et Jonathan Vance, Commandement des opérations interarmées du Canada ont également tenu à souligner le travail accompli jusqu’ici en Irak par Dan Constable.

L’ancien commandant de la Force opérationnelle interarmées en Irak a d’ailleurs accordé en exclusivité une longue entrevue à 45eNord.ca qui sera mise à la disposition de nos lecteurs jeudi 14 mai dès 6 heure du matin.

Le 30 mars, l’opération IMPACT avait été prolongée pour jusqu’à douze mois et sa mission a été étendue pour autoriser la conduite de frappes aériennes contre des cibles d’EI en Syrie.

En date du 11 mai, les efforts du Canada en vue de lutter contre EI ont consisté en 896 vols, dont 582 sorties de CF188 Hornet, 163 missions de reconnaissance de CP140 Aurora et 151 sorties de CC150T Polaris, pendant lesquelles près de neuf millions de livres de carburant ont été livrées aux aéronefs de la coalition.

Les personnes déployées dans le cadre de l’Opération IMPACT proviennent de l’ensemble des FAC et de partout au ministère de la Défense nationale. Cette mission utilise le concept de la force totale, qui comprend des membres de la Force régulière et de la Réserve ainsi que des civils possédant les capacités et les compétences nécessaires pour soutenir la mission.