Les chefs la coalition contre l’EI restent confiants malgré les récents revers militaires

0
Le nouveau logo du Commandement multinational interarmées (CMI), en anglais le International coalition for Operation Inherent Resolve, composé de militaires de plus de 30 pays, et placé sous l'autorité du général américain James Terry (CTJF-OIR)
Le nouveau logo du Commandement multinational interarmées (CMI), en anglais le International coalition for Operation Inherent Resolve, composé de militaires de plus de 30 pays, et placé sous l’autorité du général américain James Terry (CTJF-OIR)

Les chefs militaires des Etats membres de la coalition contre l’Etat islamique se sont réunis  les 19 et 20 mai derniers pour discuter des avancées de la mission et des orientations futures pour aboutir à une déstructuration du groupe armé État islamique.

La conférence a servi de plateforme pour les principaux chefs militaires afin d’informer les participants du monde entier sur l’état de l’appui de leur nation à la Coalition et de la mission.

«La conférence a permis à tous les pays participants de partager les dernières informations et échanger leurs points de vue sur la situation actuelle», a déclaré l’un des participants des Forces de défense australiennes. «Cette compréhension commune est essentielle pour faire avancer notre objectif de vaincre l’Etat islamique».

Les dirigeants militaires ont ainsi fait le point sur les progrès réalisés, stratégies élaborées et initiatives prises depuis mi-février, date de la dernière conférence de la coalition militaire.

«Surmonter l’échec de Ramadi»

Au cœur des discussions, le plan de reprise des territoires récemment perdus par les forces irakiennes à l’image de la chute de la ville clé de Ramadi tombée aux mains des forces djihadistes; leur donnant le champ libre dans la province d’Al-Anbar.

«Nous travaillons en étroite coordination avec le Gouvernement d’Irak et de leurs forces de sécurité, à élaborer des plans de soutien à leurs opérations pour surmonter l’échec à Ramadi», a déclaré le lieutenant-général James Terry, commandant de la coalition militaire.

«Les récents revers au niveau tactique ne dissuaderons pas l’engagement de la Coalition pour vaincre le groupe Etat islamique dans notre zone d’opération» a insisté James Terry avant de signaler la présence de «signes encourageants de progrès au niveau opérationnel à ce jour».

La Coalition prévoit fournir 2.000 roquettes antichars supplémentaires au gouvernement irakien au cours de la semaine prochaine.

Confiance et continuité dans la mission

La feuille de route élaborée par la Coalition demeure de renforcer la capacité militaire des forces irakiennes afin de permettre à leur gouvernement de mener des opérations efficaces contre l’EI et de rétablir le contrôle de leurs frontières et le territoire.

Les progrès réalisés dans la formation du personnel des forces de sécurités irakiennes et kurdes ont été abordé lors de la conférence et les participants se sont félicités du travail accompli que ce soit en matière de compétence de combat, de leadership ou encore des capacités des soldats irakiens.

Néanmoins, il a été communément reconnu que plusieurs aspects de cette tâche de formation nécessitaient encore bien des améliorations.

Reconnaissant la complexité du théâtre d’opération, les 21 représentants des nations de la Coalition se sont toutefois montrés confiant quant à la capacité des forces de sécurité irakiennes de parvenir à une victoire finale face au groupe Etat Islamique grâce à l’aide apportée par la coalition internationale.

Rappelons que jusqu’à présent les forces de coalition ont exécuté plus de 4.100 frappes aériennes en Irak et en Syrie depuis le début de la campagne.

 

150520-situation-irak-syrie

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.