Les raids ont repris au Yémen car les rebelles ont violé la trêve , dit la coalition

0
Riyad avait lancé le 26 mars des frappes pour stopper la progression des Houthis qui aurait permis à cette milice issue de l'importante minorité zaïdite d'étendre son emprise sur tout le territoire du Yémen, frontalier de l'Arabie saoudite, pays qui compte aussi une minorité chiite (Archives/Fayez Nureldine/AFP)
Riyad avait lancé le 26 mars des frappes pour stopper la progression des Houthis qui aurait permis à cette milice issue de l’importante minorité zaïdite d’étendre son emprise sur tout le territoire du Yémen, frontalier de l’Arabie saoudite, pays qui compte aussi une minorité chiite (Archives/Fayez Nureldine/AFP)

La coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite a repris ses raids aériens au Yémen car les rebelles chiites Houthis ont violé la trêve humanitaire de cinq jours, a annoncé lundi à l’AFP son porte-parole.

« Ils n’ont pas respecté la trêve humanitaire. C’est pourquoi nous faisons ce qu’il faut faire », a déclaré le général de brigade Ahmed al-Assiri.

Des avions de la coalition ont lancé dans la nuit de dimanche à lundi des raids sur des positions des rebelles à Aden (sud), peu après l’expiration à 20H00 GMT de la trêve, initiée mardi dernier par l’Arabie saoudite pour favoriser l’acheminement de l’aide humanitaire dans le pays.

Cette trêve a été entachée par des combats au sol, parfois meurtriers, entre rebelles et forces pro-Hadi ainsi que par des escarmouches à la frontière saoudienne où le royaume a déploré des attaques depuis le nord du Yémen, contrôlée par les Houthis.

« Cette milice n’a pas arrêté ses combats. Ils ont continué à attaquer la frontière, à attaquer des villes au Yémen », a noté le porte-parole.

Les commentaires sont fermés.