Les Russes et les Chinois en Méditerranée narguent les Américains

0
La frégate chinoise Lin Yi Wei Phan de la marine de l'Armée de libération populaire de Chine participera à des exercices conjoints russo-chinois qui se tiendront du 17 au 21 mai en Méditerranée (Ministère russe de la Défence)
Le bateau lance-missiles russe sur coussin d’air Samum participera du 17 au 21 mai à l’exercice navale russo-chinois Joint Sea 2015 (Service presse du ministère russe de la Défense)

Le croiseur lance-missiles russe Moskva, vaisseau-amiral de la flotte russe de la mer Noire, a quitté cette semaine sa base à Sébastopol pour se rendre en Méditerranée où il participera à des exercices militaires conjoints avec des navires chinois, a annoncé le porte-parole de la Flotte russe Viatcheslav Troukhatchev, cité par la très officielle agence russe Sputnik.

« Le croiseur lance-missile Moskva, vaisseau-amiral de la Flotte de la mer Noire, a quitté […] le port de Sébastopol et mis le cap sur les détroits de la mer Noire. Le croiseur et d’autres navires de la flotte participeront aux exercices navals russo-chinois Joint Sea 2015 (Coopération navale 2015) en Méditerranée », a indiqué jeudi le capitaine de la 1ère classe Troukhatchev.

Hier, le croiseur équipé de 16 missiles anti-navires de 550 km de portée a effectivement franchi les détroits du Bosphore et des Dardanelles.

Auparavant, un groupe de navires comprenant les frégates lance-missiles chinois Linyi et Wei Fang, ainsi que le bateau lance-missile russe sur coussin d’air Samum avait déjà  franchi le Bosphore et les Dardanelles le 14 mai.

L’exercice Joint Sea 2015 (Coopération navale 2015) réunira ainsi près de 10 bâtiments de guerre russes et chinois de différentes classes.

La phase active des exercices Joint Sea 2015 se déroulera en Méditerranée du 17 au 21 mai.

La frégate chinoise lance-missiles Linyi (Service de presse du ministère russe de la Défense)
Un porte-parole du ministère chinois de la Défense, Geng Yansheng, avait déclaré début mai qu’il s’agissait là du premier exercice de ce genre tenu en Méditerranée. Les manœuvres visent à élargir la coopération entre les deux pays amis et à renforcer leur aptitude à contrer les menaces pour leur sécurité en mer, expliquait-il.

Il y a décidément foule en Méditerranée cette année alors que 2015 aura été marquée par les déploiements des navires de l’OTAN en appui aux efforts de sécurité et de coopération internationale dans la région de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est, par la présence accrue des navires de l’opération Triton pour faire face à l’afflux de migrants par voie maritime et, maintenant, les manœuvres conjointes russo-chinoises.

Moscou affirme toutefois, rapporte encore l’agence officielle russe, que l’exercice naval russo-chinois est « sans rapport avec la situation politique en Méditerranée », mais il est difficile de ne pas voir dans ces manœuvres navales dans les eaux de la Méditerranée une démonstration de force sino-russe face aux États-Unis et à l’OTAN.

Quant aux exercices militaires russes de par le monde, la Russie tiendra en tout au deuxième semestre de 2015 cinq exercices militaires conjoints avec la Chine, l’Inde, la Mongolie et leurs voisins issus de l’ex-URSS et non membres de l’OTAN, a aussi annoncé le Kremlin la semaine dernière.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.